Publicité

Publicité
Publicité

Fiches sur les mythes, personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

Leopard 2 (Allemagne)

, par

Leopard 2, char de combat

Caractéristiques

Équipage  : 4 hommes.
Poids : 55,150 t.
Dimensions :
longueur avec canon, 9,668 m ;
longueur de la caisse, 7,772 m ;
largeur, 3,70 m ;
hauteur hors tout, 2,79 m.
Moteur : MTU MB 873 Ka-500 ’ polycarburant de 12 cylindres développant 1 520 ch à 2 600 tr/mn.
Performances
vitesse maximale sur route, 72 km/h ;
autonomie maximale, 550 km ;
pente 60 % ;
obstacle vertical, 1,10 m ;
tranchée, 3 m.

Armement

Armement principal 1 x canon à âme lisse Rh 120 de 120 mm approvisionné à raison de 42 obus.
A0 à A5 : L/44
A6 : L/55
Armement secondaire 2 x mitrailleuses de 7,62mm MG3 (coaxiale et sur tourelle), 4 750 coups
2 x 8 pots lance-fumigènes (de chaque côté de la tourelle)

A la fin des années soixante, le République fédérale d’Allemagne et les Etats-Unis menèrent conjointement les études concernant un nouveau char de combat principal : le MBT-70. En 1970, le projet fut abandonné en raison de la montée excessive dès coûts, aussi l’Allemagne fédérale entreprit-elle de mettre au point un nouveau MBT, le Leopard 2. Celui-ci reprenait le moteur, la transmission et certains autres éléments du MBT-70. Un total de seize caisses et dix-sept tourelles furent construites pour tester divers types de suspensions, de systèmes d’armes (un canon de 105 mm ou de 120 mm à âme lisse) et de contrôle de tir. Une version spéciale, le Leopard 2 (Austère Version) armé d’un tube L7 de 105 mm, fut ultérieurement élaborée pour satisfaire aux éventuelles demandes des Etats-Unis.
Après avoir effectué des essais en Allemagne fédérale et outre-Atlantique, le Leopard 2 fut adopté par la Bundeswehr, et en 1977, mille huit cents d’entre eux furent commandés (810 à Krupp et 990 à Krauss-Maffei de Munich). La livraison doit s’achever en 1986. En 1979, les Pays-Bas choisirent le Leopard 2 pour renouveler leur parc de blindés. Quatre cent quarante-cinq exemplaires seront livrés d’ici à 1986. Selon les termes du contrat, de nombreux éléments seront fournis par l’industrie néerlandaise.
Actuellement, le Leopard 2 et l’Abrams MI sont soumis à des essais comparatifs en Suisse, ce pays ayant besoin de se doter d’un véhicule plus moderne pour remplacer ses Centurion et ses Pz 61.
Le Leopard 2 est armé d’un canon Rheinmetall à âme lisse de 120 mm qui utilise principalement deux types de munitions : le HEATMP-T et le APFSDS-T. Le premier s’emploie contre toutes les cibles d’un champ de bataille (y compris les fortifications et les véhicules à blindage léger), tandis que le second perce le blindage frontal de tous les chars d’assaut connus, y compris le T-64 et le T-72 soviétiques. La munition, fabriquée également par Rheinmetall, est originale en ce. qu’elle a une douille semicombustible dont ne subsiste, une fois le coup parti, que le culot, le quel est éjecté dans un sac placé sous la culasse du canon. La capacité d’emport atteint 42 obus de 120 mm, ce qui semble faible par rapport aux 60 munitions de 105 mm emportées par le Leopard 1 de la première génération. Il ne s’agit pourtant pas d’un désavantage important, dans la mesure où l’obus de 120 mm possède un pouvoir de
pénétration plus important et son système de visée une précision de tir plus grande. Une mitrailleuse de 7,62 mm est montée dans l’axe de l’armement principal, et une arme semblable se trouve sur le dessus de la tourelle, pour la défense antiaérienne. De chaque côté de la tourelle sont placés huit lance-pots fumigènes qui tirent vers l’avant.
Le chef de char du Leopard 2, installé à droite de la tourelle, dispose d’un périscope qui peut aussi être utilisé pour pointer l’armement principal.
Le canonnier, qui prend la place à l’avant, sous le chef de char, dispose d’un système de contrôle de tir stabilisé, comprenant un télémètre laser et un équipement de vision nocturne à images thermiques. L’armement principal est entièrement stabilisé. L’équipement standard comprend un système de protection NBC, un équipement automatique de lutte anti-incendie, et un schnorchel pour des passages à gué pouvant atteindre 4 m.
La caisse et la tourelle du Leopard 2 sont dotées d’un blindage
élaboré, particulièrement efficace face aux armes antichars ayant des têtes HEAT. Le Leopard 2 est propulsé par un moteur polycarburant développant 1 500 ch qui donne au char un rapport poids/puissance de 27 ch/t (chiffre à comparer à celui de 20 ch/t des derniers modèles du Leopard 1 ) , ce qui lui confère une grande capacité d’accélération et une mobilité tout-terrain importante, éléments essentiels pour assurer la survie du blindé.


source :encyclopedie des armes Atlas 1984

Participez à la discussion, apportez des corrections ou compléments d'informations

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.