HistoireduMonde
.net
Accueil > XIXe Siècle > Second Empire > Guerre de Crimée

Guerre de Crimée

Guerre de Crimée

Date 4 octobre 1853 au
30 mars 1856
Lieu Principalement autour de la Mer Noire
Issue Victoire de l’alliance Turco-Franco-Britannique

Belligérants

Empire Ottoman
France
Royaume Uni

Russie impériale

Batailles
Sinop — Petropavlovsk — Alma — Balaklava — Inkerman — Sébastopol — Eupatoria — Taganrog — Chernaya — Kars — Malakoff

La Guerre de Crimée (1853-1856) fut une guerre entre la Russie impériale et l’empire Ottoman.
Le conflit eut pour principale scène la Mer Noire.

Suite à un conflit à Bethléem entre chrétiens latins - protégés par la France - et orthodoxes - protégés par la Russie - les relations entre la Russie et l’empire Ottoman s’envenimèrent jusqu’à la déclaration de guerre.

Toutefois cette querelle de moines dans les églises des lieux saints est un prétexte. L’affaire est réglée par les Turcs en faveur du clergé orthodoxe, mais la Russie exige alors du sultan des garanties en faveur de tous les chrétiens orthodoxes de l’Empire (1853) ; mais les véritables raisons sont les ambitions de la Russie, désireuse de s’annexer Constantinople et les Détroits, c’est-à-dire d’accéder à la Méditerranée. Suite au refus des Ottomans, le tsar fait occuper les principautés moldo-valaques (juillet 1853). L’empire Ottoman déclare alors la guerre à la Russie le 4 octobre 1853.

Les Français et les Britanniques, puis les Sardes (Piémontais), s’allièrent aux Ottomans.

La flotte turque est détruite par l’escadre russe dans le port de Sinope, le 30 novembre 1853.

Pour débloquer la situation, les alliés décidèrent de débarquer en Crimée et d’attaquer le principal port russe de cette mer, Sébastopol.

Après leur débarquement en Crimée le 14 septembre 1854, les alliés vainquirent les Russes à l’Alma (20 septembre), mais préférèrent mettre le siège devant Sébastopol.
Chute de la tour Malakoff
Chute de la tour Malakoff

Les Russes durent saborder leurs navires et utiliser leurs canons comme artillerie additionnelle ainsi que leurs équipages comme troupe à terre. L’amiral Nakhimov fut mortellement blessé à la tête par un franc-tireur, et mourut le 30 juin 1855.

Pendant ce siège, les adversaires s’affrontèrent dans les batailles de Balaklava - 25 octobre - et d’Inkerman - 5 novembre.

Le 8 septembre 1855, la tour Malakoff, position clé de la ville, tombe aux mains des Français, dirigés par le maréchal Patrice de Mac-Mahon, devenu célèbre notamment pour cette victoire au cours de laquelle il prononça son fameux « J’y suis ! J’y reste ! », entraînant la chute de la ville. Avec l’accession d’Alexandre II les pourparlers de paix commencèrent. Le traité de Paris, signé le 30 mars 1856, mit fin à ce conflit.

Vous inscrire sur ce site

L'espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

  • Reload Image


Retour en haut de page

Qui sommes nous ? - Du coté technique - Nous contacter
Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Développement de sites internet de qualité / YLMedia - Infographie - Site web sur mesure
Passionnés de voyages, l'agence des beaux voyages - Sites internet médicaux - ovh