Publicité

Publicité
Publicité

Fiches sur les mythes, personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

L’Empereur et les Maréchaux

Tous les maréchaux de Napoléon ont eu du talent. Ils ont tous été braves au moins à un moment de leur carrière. « Manteaux et chapeaux troués de balles furent reliques courantes, comme souvenirs de campagnes le nombre de chevaux tués sous eux ».

Ils ont gagné des batailles, parfois des batailles importantes sous la Révolution et le Directoire. Sous le Consulat et l’Empire, ils ont tous été de bons tacticiens, sinon de brillants stratèges à l’exception peut-être de David, le seul à avoir remporté à Auerstaedt une des grandes victoires « napoléoniennes ». Leur nom est synonyme, à juste titre, de réussite militaire.

JPEG - 8.7 ko
Napoléon

Mais que d’existences et de caractères différents ! On a parfois jugé que certains ne méritaient pas le maréchalat. Leur nombre. a au moins un avantage qui n’est pas mince : c’est, en offrant un choix varié de personnalités et de carrières, de présenter un bon échantillon de la société française de 1789 à 1815.
Ils venaient de tous les milieux et avaient tous les âges : près de quarante ans séparent le plus âgé, Kellermann, de Lannes, le plus jeune. Certains avaient fait de bonnes études, d’autres n’en avaient suivi aucune. Presque tous étaient militaires sous l’Ancien Régime. Quelques rares y avaient accédé à de hauts grades, la plupart non. Beaucoup recommencèrent leur carrière sous la Révolution et même ceux qui donnent l’impression de l’avoir seulement continuée durent refaire leurs preuves, chacun à sa façon et selon la circonstance.
Leurs aptitudes intellectuelles, leurs dons physiques, leurs qualités morales, leurs tempéraments étaient aussi divers que possible. Mortier était un géant, Gouvion Saint-Cyr un intellectuel, Davout un emporté, Masséna un pillard avare, Soult un ambitieux. Macdonald un fidèle, Augereau un grossier personnage, Ney une tête folle, Moncey un homme honnête, Bessières un héros, Murat un téméraire, etc. Ils édifièrent leur réussite et achevèrent leur existence tout aussi diversement qu’ils avaient débuté dans la vie et l’analyse statistique le prouve amplement.

JPEG - 10.1 ko
Napoléon et ses maréchaux

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.