Publicité

Publicité
Publicité

Fiches sur les mythes, personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

M60A1 "Patton" (USA)

, par

Caractéristiques
Équipage : 4 hommes.
Poids : 48,980 t.
Moteur : Continental AVDS-1790-2A Diesel de 12 cylindres développant 750 ch à 2 400 tr/mn.
Dimensions : longueur avec canon, 9,436 m ;
longueur (caisse), 6,946 m ; largeur, 3,631 m ;
hauteur, 3,27 m.
Performances  :
vitesse maximale sur route, 48,280 km/h ;
autonomie maximale sur route, 500 km ;
passage à gué, 1,219 m ; pente, 60 % ;
obstacle vertical, 0,914 m ;
coupure franche, 2,59 m.

Armement

Armement principal M60A1, A3 : 1 canon M68 de 105 mm (63 obus)
M60A2 : 1 canon/lanceur M162 de 152 mm (33 obus & 13 missiles MGM-51 Shillelagh)
Armement secondaire M60A1 : 1 mitrailleuse coaxiale M73 de 7,62 mm (6 000 coups)
M60A2 : 1 mitrailleuse coaxiale M219 de 7,62 mm (6 000 coups)
M60A3 : 1 mitrailleuse coaxiale M240C de 7,62 mm (5 950 coups)
M60 A1, A2, A3 : 1 mitrailleuse M85 de cal. 050 (12,7 mm) en coupole (900 coups)

Le modèle courant, le M 60A3, est produit à l’usine de blindés de Detroit, passé sous contrôle de la Land Systems Division, de General Dynamics, qui a repris la Chrysler Defence Incorporated en 1982. Le M 60A3 a bénéficié, par rapport au premier M 60A1, d’améliorations importantes, dont un télémètre laser (en développement chez Hughes Aircraft), un nouvel appareillage de visée nocturne, une stabilisation verticale et horizontale de l’armement principal, un nouveau moteur BISE AVDS-1790-2A, de nouvelles chenilles, un nouveau projecteur sur l’armement principal, un manchon thermique pour le canon, une nouvelle mitrailleuse coaxiale de 7,62 mm et six lance-pots fumigènes montés de chaque côté de la tourelle. Nombre de ces améliorations ont été apportées aussi au M 60A1, devenu ainsi le M 60A3.
Sa dotation de munitions comprend 63 obus de 105 mm, dont 26 placés dans la partie antérieure, de la coque, 13 dans la tourelle, prêts à l’emploi, et 3 sous le canon. Une mitrailleuse de 7,62 mm est montée dans l’axe de l’armement principal, et une mitrailleuse de 12,7 mm est placée sous la coupole du chef de char. Le M 60 peut être doté d’une lame de bulldozer, située à l’avant de la coque, d’un équipement complet de vision nocturne, d’un système NBC, d’un radiateur et d’un kit permettant d’améliorer la capacité de passage à gué du char.

La production du M 60A3 prendra fin en 1984, date à laquelle plus de treize mille véhicules auront été fabriqués pour les marchés intérieur et extérieur. Outre l’armée américaine et les Marines, les utilisateurs de ces chars sont : l’Autriche, l’Égypte, l’Iran, Israël, l’Italie (qui utilise aussi 200 véhicules construits sous licence par OTO Melara), la Jordanie, le Maroc, l’Arabie Saoudite, le Soudan, la Tunisie et le Nord-Yémen.

Il existe deux versions principales du M 60, le M 60 AVLB et le M 728 CEV. Le M 60 AVLB a un pont en ciseaux au sommet du carénage, qui se déploie à l’avant du véhicule et -peut enjamber des fossés de 18 m de largeur maximale. Le véhicule de combat du génie, le M 728 CEV, a la même tourelle et la même coque que le M 60A1, mais il est armé d’un canon de démolition de 165 mm pouvant lancer des munitions HESH destinées à détruire les fortifications et les blockaus. Une lame de bulldozer, montée à l’avant, sert à déblayer le champ de bataille et à préparer des positions de tir pour les autres chars.En forme de A, elle peut pivoter et se couche vers l’arrière quand elle n’est pas en action. Le M 60A1 a été utilisé par les corps de blindés israéliens, qui l’ont considéré comme un char très fiable. Son inconvénient majeur réside dans sa silhouette, qui est haute comparée à celle des autres chars, surtout à celle des T-54, T-55 et T-62, ce qui le rend difficile à dissimuler dans le désert. Sa protection blindée est meilleure que celle du AMX-30 français et du Leopard 1 ouest-allemand, mais moins bonne que celle du Chieftain britannique. Teledyne Continental a entrepris, sur ses fonds propres, le développement d’un M 60 perfectionné, avec un nouveau moteur et une nouvelle transmission hydropneumatique, capable de recevoir un blindage supplémentaire qui augmenterait les chances de survie sur le champ de bataille.


source :encyclopedie des armes Atlas 1984

Participez à la discussion, apportez des corrections ou compléments d'informations

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.