Publicité

Publicité
Publicité

Fiches sur les mythes, personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

AMX-13 (France)

, par

AMX-13, ARV, AVLB et variantes

Type : char léger.
Equipage : 3 hommes,
Armement : un canon de 75 mm ; une coaxiale de 7,5 mm ou 7,62 mm ; 2 tubes lance-pots fumigènes de chaque côté de la tourelle.
Blindage : de 10 à 40 mm.

Dimensions :

longueur (canon à 12 h) : 6,36 m ;
longueur (coque) : 4,88 m ;
largeur : 2,5 m ;
hauteur : 2,3 m.
Poids en ordre de combat : 15 t.
Pression au sol : 0,76 kg/cm2.
Moteur : SOFAM Modèle 8 GXb 8 cyl. à essence refroidi par eau, développant 250 ch à 3 200 tr/mn.

Performances :

vitesse sur route : 60 km/h ;
autonomie : 350 km ;
obstacle vertical : 0,65 m ;
coupure franche : 1,6 m ;
pente : 60 %.
Temps de service : introduit en 1953-1954 dans l’armée française. Egalement employé par l’Algérie, l’Arabie Saoudite, l’Argentine, le Chili, la Côte-d’Ivoire, El Salvador, l’Équateur, l’Inde, l’Indonésie, le Kenya le Liban, le Maroc, le Népal, les Pays-Bas, le Pérou, la république Dominicaine, Singapour, la Suisse, la Tunisie et le Venezuela. Déclassé par l’Autriche, le Cambodge, l’Égypte et Israël.

La famille AMX 13

Dans l’immédiat après-guerre, l’armée émit le besoin d’un char léger aérotransportable, capable d’être déployé vers les colonies par l’avion de transport Cormoran.
Le Cormoran sera finalement abandonné, mais le char sera produit en série et remportera un des plus grands succès français à l’exportation.

Adopté en 1951, l’AMX 13 est faiblement blindé, mais sa mobilité, son autonomie et surtout sa puissance de feu sont excellentes. Pour 13 tonnes, l’AMX 13 emporte un canon de 75 mm, soit le même calibre que le char allemand Panther qui pesait 45 tonnes.
L’AMX 13/75 et sa version lance-missile AMX 13/SS 11 remplacent les Tank Destroyers M10 américains dans les régiments de chasseurs de char, puis ont équipé les régiments mécanisés.
A partir de 1967, les AMX 13/75 sont modernisés par l’installation du canon de 90 mm CN 90 F 3, pour devenir AMX 13/90, mais les AMX 13/SS 11 resteront en calibre 75 jusqu’à la fin de leur carrière. Une version, avec un canon de 105 mm, fabriquée à partir de 1963, sera vendue à l’exportation.

Le char léger AMX 13 participera par trois fois à des combats, en 1956, lors de la campagne du Sinaï ; en 1965, dans l’armée indienne lors du conflit avec le Pakistan et, en 1967, pendant la guerre des Six Jours, côté israélien.

Une famille complète de dérivés a été développée sur la base de l’AMX 13. On y trouve notamment le véhicule blindé transport de troupes V.T.T. modèle 56, qui emporte treize hommes.
Commandé en 1960 pour remplacer les milliers d’half-tracks américains en service, il a successivement été armé d’une petite tourelle blindée avec une mitrailleuse de 7,5 mm, puis d’un tourelleau avec une mitrailleuse de 12,7 mm.

Tous les V.T.T. encore en service ont reçu le tourelleau T 20-13 monoplace avec un canon-mitrailleur de 20 mm ; ils existent aussi en version Ratac. P.C. et Sanitaire.

L’artillerie a mis en service, dès 1958, l’automoteur de 105 mm, qui équipe toujours les régiments d’artillerie de corps d’armée. En 1968, apparaissait l’automoteur de 155 mm modèle F 3, employé à l’heure actuelle dans les régiments d’artillerie des . divisions blindées.

D’autres versions spécialisées basées sur le châssis de l’AMX 13 ont vu le jour : le char de dépannage modèle 55, le véhicule de combat du génie (V.C.G.) modèle F 1, le poseur de pont modèle F 1, l’automoteur antiaérien bitube de 30 mm...
Le remplacement de cette prolifique famille est en cours, mais nécessitera de nombreuses années. Dans les missions qui demandent aujourd’hui un châssis plus lourd, c’est l’AMX 30 et ses versions dérivées qui prennent la relève, ainsi l’AMX 13/90 est remplacé peu à peu par des chars AMX 30 dans les régiments mécanisés.

L’automoteur d’artillerie Au F 1 sur châssis AMX 30, anciennement 155 GCT, succède à l’automouvant de 155 mm F 3 et à l’automoteur de 105 mm. Dans le génie, le V.C.G. F 1 sera remplacé par l’AMX 30 E.B.G. Les V.T.T. 13 tonnes modèle 56 laissent la place aux AMX 10 P et P.C. Les AMX 13 de dépannage modèle 55 sont remplacés selon les régiments par des AMX 30 D de dépannage ou par le VAB-Echelon, tout comme les AMX .13 Sanitaire le seront par les VAB-Sanitaire. Enfin, le poseur de pont modèle F 1 a été retiré du service au profit du P.A.A. (pont automoteur d’accompagnement).
Il faut donc trois types différents de blindés pour succéder à l’AMX 13 : l’AMX 30 pour les versions les plus lourdes, l’AMX 10 P pour les V.T.T. et le VAB à roues, plus économique que l’AMX 10 P pour certaines versions spécialisées.

A l’heure actuelle, l’équipement en AMX 30 et AMX 10 P n’est pas terminé et il existe encore de nombreux régiments mécanisés utilisant les AMX 13. De plus, le VAB étant livré en priorité aux divisions d’infanterie, ses versions auxiliaires Echelon ou Sanitaire ne sont pas encore disponibles dans les régiments de chars et la famille AMX 13 restera encore en service pendant quelques années.


Sources connaissance de l’histoire ed Hachette 1982

Participez à la discussion, apportez des corrections ou compléments d'informations

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.