Publicité

Publicité
Publicité

Fiches sur les mythes, personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

BTR-60 (URSS)

, par

BTR-60P, BTR-60PK, BTR-60PB, BTR-60PU, BTR60PB (FAC)
Type : transporteur de troupe blindé.
Equipage : 2 + 14 hommes.
Armement : une mitrailleuse KPVT de 14,5 mm ; une mitrailleuse PKT de 7,62 mm jumelée à la précédente
Blindage : 14 mm.

Dimensions :


longueur
 : 7,56 m ;
largeur : 2,82 m ;
hauteur (tourelle comprise) : 2,31 m.
Poids en ordre de combat : 10,3 t
Moteur : 2 GAZ-49B 6 cyl. en ligne à essence, développant chacun 91 ch à 3 400 tr/mn.

Performances :


vitesse sur route
 : 80 km/h ;
vitesse sur l’eau : 10 km/h ;
autonomie : 500 km ;
obstacle vertical : 0,40 m ;
coupure franche : 2 m ;
pente : 60%.
Temps de service : introduit en 1961. Utilisé par l’Afghanistan, l’Algérie, l’Allemagne de l’Est l’Angola, la Bulgarie, la Corée du Nord, Cuba, l’Egypte, la Hongrie, l’Iran, l’Irak Israël, la Libye, la Mongolie, la Pologne, la Roumanie, la Syrie, l’Union soviétique, le Yémen du Nord, la Vougoslavie. On pense que la production s’est achevée au début des années 1970 (Note : ces données concernent le BTR60PB.)

La série BTR-60P fut introduite en 1960-61 pour remplacer le BTR-152 qui, basé sur un châssis de camion standard n’avait que de faibles performances en tout-terrain. Le BTR-60 est utilisé principalement dans les divisions d’infanterie motorisée, les divisions de chars étant dotées des véhicules chenillés BMP-1. Monté sur roues, le BTR-60 bénéficie d’une vitesse sur route plus élevée qu’un véhicule chenillé et par conséquent d’une plus grande mobilité stratégique (plutôt que tactique).
L’appellation’ TR-60P se décompose comme suit : BTR signifie « Brone TRansporter » (transporteur de troupes blindé), 60 indique l’année d’introduction et P est l’initiale de « Plavayushchiy » (amphibie).

Le P est également utilisé dans le nom d’autres véhicules soviétiques, tel le char PT76. Le BTR-60P a huit roues de route, toutes motrices (8x8), la direction, assistée pour réduire la fatigue du chauffeur, agissant sur les quatre roues avant La pression des pneus est réglée par c mmande centrale, ce qui permet au chauffeur d’adapter la pression au sol à la nature du terrain.
Le BTR-60P, qui a d’excellentes qualités amphibies, est propulsé sur l’eau par un hydro-réacteur situé à l’arrière de la caisse. Il est utilisé aussi bien par les fusiliers marins que par les fantassins. Son équipement standard comprend un éclairage infrarouge et dés pompes de cale électriques.
Certains véhicules possèdent un treuil monté à l’intérieur et à l’avant pour faciliter les opérations d’autodépannage.
Le premier modèle mis en service fut le BTR-60P. Comme dans tous les véhicules ultérieurs, son chauffeur et son commandant sont assis tout à l’avant de la caisse.

Cependant son toit est ouvert et les fantassins sont assis sur des bancs disposés transversalement Ils sont très exposés aux éclats d’obus et doivent porter des vêtements spéciaux pour traverser un environnement NBC. De petites portes et des trappes de tir sont aménagées de part et d’autre de la caisse. Ce modèle est normalement armé d’une mitrailleuse DShK de 12,7 mm et d’un maximum de trois mitrailleuses SGMB ou PKT de 7,62 mm montées sur pivots.

Le modèle suivant est le BTR-60PK, dont le compartiment de la troupe est entièrement fermé et pourvu d’un système NBC. L’accès au véhicule se fait par des écoutilles pratiquées dans le toit Il y a des trappes de tir dans les flancs de la caisse et normalement le véhicule est armé d’une mitrailleuse DShK et de deux mitrailleuses SGBM ou PKT de 7,62 mm. Comme celles du BTR-60P, les mitrailleuses du BTR-60PK n’ont pas de bouclier et leurs servants sont donc très vulnérables aux tirs d’armes légères.

Le dernier modèle mis en service est le BTR-60PB. Presque identique au BTR-60Pk, il a cependant la même tourelle que le véhicule de reconnaissance BRDM-2 (4x4). Il
est armé d’une mitrailleuse lourde PKVT de 14,5 mm et d’une mitrailleuse coaxiale PKT de 7,62 mm, offrant toutes deux un tir en site de +30° à -5° et en azimut de 360°.

L’emport en munitions est de 500 cartouches de 14,5 mm et 2 000 de 7,62 mm. Très répandue dans l’armée soviétique, la mitrailleuse KPVT arme de nombreux engins, dont les ZPU-1, ZPU-2 et ZPU-4 antiaériens, les véhicules BTR- 40 et BTR-152 (où elle est en montage jumelé), le char T-10M (comme arme coaxiale et comme arme antiaérienne) ainsi que les véhicules de reconnaissance OT-64, BRDM-2
et FUG-70.
Elle a une cadence de tir cyclique de 600 coups/mn et une portée sol-sol de 2 000 m. Elle tire un projectile perforant et incendiaire pesant 64,4 gr, dont la
vitesse initiale est de 1 000 m/s et qui peut percer un blindage de 32 mm à une distance de 500 m.
On note, enfin, deux versions spécialisées du BTR-60P : un véhicule de commandement équipé de radios supplémentaires (BTR-60PU) et un véhicule de contrôle aérien avancé (BTR-60PB). Désarmé, celui-ci est pourvu d’une génératrice destinée à fournir le courant nécessaire au fonctionnement de l’équipement de communications supplémentaire.


sources l’encyclopedie des blindés ed. Elsevier Séquoia 1978

Participez à la discussion, apportez des corrections ou compléments d'informations

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.