Publicité

Publicité
Publicité

Fiches sur les mythes, personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

T80 (urss)

, par

Équipage : 3 hommes.
Poids : 48,500 t.
Moteur : Diesel de 750 ch

Dimensions :
longueur (caisse), 7 m ;
largeur, 3,50 m ;
hauteur, 2,30 m.

Performances
vitesse maximale sur route, 70 km/h
autonomie, 450 km
pente, 60 % ;
obstacle vertical, 0,92 m ;
coupure franche, 2,80 m.

L’agencement du T-80 est conventionnel : le compartiment du conducteur est à l’avant, la tourelle au centre, le moteur et les transmissions à l’arrière. Un rebord en forme de V est fixé sur le glacis avant du char afin d’empêcher, lors du passage à gué des rivières, l’eau d’atteindre l’écoutille du conducteur. Celui-ci dispose en outre d’un périscope lui permettant de conduire sans s’exposer lorsque le char est engagé au combat. Le chef de char et le canonnier prennent place au centre, de chaque côté de l’armement principal, qui est alimenté automatiquement. De ce fait, l’équipage ne comporte que trois personnes, de même que ceux du T-64 et du T-72, plus anciens.
Il est généralement admis que l’armement principal est un nouveau développement du canon de 125 mm monté sur les T-64 et T-72. Il est peu probable, en effet, que les Soviétiques introduisent maintenant un nouveau calibre de canon dans leur parc de chars, car ils ont déjà, sans compter le 76 mm du char amphibie léger PT-76 et le 122 mm du char lourd T-10, trois calibres différents, à savoir : le 100 mm des T-54 et T-55, le 115 mm du T-62 et le 125 mm des T-64 et T-72. Il est plus vraisemblable que des améliorations ont été apportées aux munitions ; des rapports ont en effet indiqué que celles-ci comprenaient un HVAPFSDS (obus à grande vitesse perceur de blindage) à pénétrateur en uranium, capable de percer des blindages très élaborés. Le canon est entièrement stabilisé, et le système de visée comporte probablement un télémètre laser, qui avait déjà été ajouté aux dernières productions du T-72. Une mitrailleuse 7,62 mm est jumelée avec l’armement principal, et une mitrailleuse 12,7 mm (ou 14,5 mm) va être placée sur le toit de la tourelle, pour la défense antiaérienne. L’utilité de cette dernière n’est pas évidente, si l’on considère que les chances d’atteindre un avion à réaction sont très faibles. Située de chaque côté de la tourelle et pointée vers l’avant, une batterie de quatre lance-pots. Etant donné que tous les chars soviétiques ont la possibilité de déployer leur propre écran de fumée en injectant du gazole dans le pot d’échappement, les spécialistes occidentaux supposent que ces lance-pots (un équipement identique a été observé sur les productions les plus récentes du T-72) lâchent, en fait, des leurres capables de tromper les ATGW de l’OTAN (le MILAN et le HOT).
La suspension du T-80 serait du type hydropneumatique et permettrait d’adapter la hauteur de la garde au sol en fonction du terrain traversé. Le train de roulement consiste en six petites roues de route, la roue tendeuse étant à l’avant et le barbotin à l’arrière. La partie supérieure de la chenille et les galets supports sont recouverts de jupes. Les chars de combat principal soviétiques courants sont équipés d’un système de vision nocturne à infrarouge, qui sera remplacé sur le T-80 par un système passif. L’équipement standard de ce dernier comprend une protection NBC et un schnorchel permettant au char de passer des rivières d’une profondeur maximale de 5,50 m, supérieure à la profondeur moyenne des fleuves européens.


source :encyclopedie des armes Atlas 1984

Participez à la discussion, apportez des corrections ou compléments d'informations

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.