Publicité

Publicité
Publicité

Fiches sur les mythes, personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

AMX-10P (France)

, par

AMX-10P, AMX-10-TM, AMX-10-PC, AMX-10-ECH, AMX-10-HOT et variantes
Type : véhicule de combat d’infanterie.
Equipage : 2 hommes + 9 combattants.
Armement : un canon de 20 mm M693 ; une mitrailleuse coaxiale de 7,62 mm ; 4 lance-pots fumigènes.
Blindage : maximum 30 mm (estimation).
Dimensions : longueur 5,778 m ; largeur : 2,71 m ; hauteur (hors tout). 2,54 m.
Poids en ordre de combat : 13,8 t.
Pression au sol : 0,53 kg/cm2.
Moteur : Hispano-Suiza HS 115-2 V-8 diesel refroidi par eau, développant 276 ch à 3 000 tr/mn.
Performances :
vitesse sur route : 65 km/h ;
vitesse sur l’eau 7,92 km/h ;
autonomie : 600 km ;
obstacle vertical : 0,7 m ;
coupure franche : 1,6 m ;
pente 60%.
Temps de service :
introduit en 1973 dans l’armée française ; sert également en Arabie Saoudite et en Grèce ; en commande pour le Qatar. Toujours en production.
L’AMX-10P a été mis au point pour remplacer le VTT AMX, qui est en activité dans l’armée française depuis 1956. Le premier prototype fut achevé en 1968 et les livraisons à l’armée française commencèrent en 1973.

L’engin est conçu pour opérer en collaboration avec le char de combat principal AMX-30. La coque est toute d’acier corroyé, le chauffeur est installé à l’avant gauche, le moteur à sa droite. La tourelle à rotation assistée se situe au centre du véhicule, comporte deux strapontins. pour le
canonnier et le chef de bord. L’armement principal consiste en un canon de 20 mm M693, couvrant 360° d’azimut, pointant en site de +50° à —8°. Coaxiale de 7,62 mm. L’emport en munitions total est de 800 coups de 20 mm et 2 000 coups de 7,62 mm. L’une des caractéristiques les plus intéressantes du 20 mm est son système de double alimentation qui permet au canonnier de choisir le type de munition (brisante ou perforante) convenant le mieux pour l’objectif qu’il engage. Par exemple, il choisira l’obus perforant (AP) s’il veut traiter des objectifs blindés tels les véhicules transporteurs de troupes, mais préférera l’obus brisant (HE) s’il veut s’en prendre à l’infanterie adverse.

Le compartiment de la troupe est à l’arrière de la caisse, accessible par une grande rampe électrique. La rampe est percée de deux trappes de tir. Sur le toit deux trappes qui s’ouvrent vers le centre. Six épiscopes s’alignent sur le toit du compartiment deux de chaque côté et deux à l’arrière, permettant aux fantassins de se familiariser avec le terrain qu’ils vont devoir affronter à la sortie.
Deux tubes lance-pots fumigènes sont montés de chaque côté du véhicule, à l’arrière de la caisse.
Totalement amphibie. I’AMX-10P se propulse sur l’eau grâce à deux hydrojets, un de chaque côté de la caisse. Avant la mise à l’eau, une lame antivagues doit être dressée à l’avant

L’équipement standard comporte un ensemble de protection NBC et un appareillage de vision nocturne pour le chauffeur comme pour le canonnier.
Les Français donnent à l’engin la classification de VCI mais, pour beaucoup d’observateurs, I’AMX-10P n’est pas un véritable véhicule de combat d’infanterie car. mises à part les deux trappes de tir assez primitives percées dans
la trappe arrière, les fantassins sont dans l’impossibilité d’utiliser leurs armes portatives de l’intérieur.

L’AMX-10P de base peut s’adapter très vite au transport. des approvisionnements et toute une famille de dérivés à mission spécifique est en cours de développement. L’AMX-10-TM tracte le mortier Brandt de 120 mm ; le véhicule emporte une réserve de 60 bombes de mortier. LAMX-1O-PC, version de commandement, s’équipe d’un complément de matériel radio, d’un générateur et d’un auvent qui, au besoin, peut se dresser à l’arrière de la caisse pour augmenter l’espace de travail offert aux officiers.

Une version spéciale monte le système radar RATAC pour la localisation des objectifs et la conduite du tir de l’artillerie. Il faut noter aussi une version sanitaire, tandis que la variante ECH est un véhicule de dépannage affecté au soutien technique de toute la famille AMX-10.
Aujourd’hui toujours en phase d’expérimentation, I’AMX-10P-HOT monte une tourelle de conception neuve armée de quatre missiles antichars HOT, en position « prêt à lancer » ; une réserve de missiles est transportée à l’intérieur. L’engin est également armé d’une mitrailleuse de 7.62 mm, La version la plus récente, I’AMX-10C, en est toujours à la mise au point Le châssis est nouveau mais le véhicule emploie la suspension et beaucoup d’autres éléments de I’AMX-10P ; il monte la tourelle complète de l’AMX-10-RC, avec son tube de 105 mm. On pense que I’AMX-10C est un engin destiné à prendre la place du char léger AMX-13.

Non contents de cette famille complète dans le domaine des chenillés, les Français ont aussi développé quelques véhicules 6x6 à roues qui emploient de nombreux éléments du VCI AMX-10P. Le premier à entrer en production fut le blindé de reconnaissance AMX-10-RC 6x6, destiné à prendre la place des autos blindées 8x8 Panhard EBR, en service dans l’armée française depuis les années 1950

L’AMX-10-RC monte sous tourelle un canon de 105 mm avec coaxiale de 7,62 mm, le 105 mm tirant des munitions stabilisées par ailettes HEAT-T et HE, Très complet son système de conduite de tir comprend un télémètre laser et un système de TV pour le mouvement et le combat de nuit La suspension du véhicule peut s’adapter à tous les terrains, tout comme celle de IAMX-10P, et ce modèle est, lui aussi, totalement amphibie.


sources / Encyclopedie des blindés ed Elsevier Sequoia 1978

Participez à la discussion, apportez des corrections ou compléments d'informations

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.