Publicité

Publicité
Publicité

Fiches sur les mythes, personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

ZSU-23-4 (URSS)

, par

Type : canon antiaérien automoteur.
Équipage : 4 hommes.
Armement : 4 canons Zu-23 de 23 mm.
Blindage : maximum : 15 mm.

Dimensions :

longueur : 6,30 m ;
largeur : 2,95 m ;
hauteur (radar rétracté) : 2,25 m.
Poids en ordre de combat : 14 t
Pression au sol : 0,48 kg/cm2.
Moteur : Modèle V-6 6 cyl. en ligne diesel refroidi par eau, développant 243 ch à 1 800 tr/mn.

Performances :

vitesse sur route : 44 km/h ;
autonomie : 260 km ;
obstacle vertical : 1,10 m ;
coupure franche : 2,80 m ;
pente : 60%.
Temps de service : introduit dans l’armée soviétique en 1964. Utilisé par l’Allemagne de l’Est la Bulgarie, l’Égypte, la Finlande, la Hongrie, l’Inde, l’Iran, l’Irak, la Pologne, la Syrie, la Tchécoslovaquie, l’Union soviétique, le Yémen du Sud. Toujours en production.

Après l’introduction à la fin des années 1950, de missiles sol-air très précis, tels le SA-2 et le « Bloodhound », les avions durent recourir au vol en rase-mottes pour éviter la détection. Le canon antiaérien automoteur soviétique standard dans les années 1950 était le ZSU-57-Z mais, comme il ne pouvait pas répondre à la nouvelle menace aérienne, il fallut créer un nouveau canon automoteur. Il s’agit du ZSU-23-4, que les Soviétiques appellent « Shilka » et qui fit sa première sortie officielle en 1965.

Ce véhicule est basé sur des éléments du char léger PT76. Sa coque et sa tourelle sont des assemblages tout en acier corroyé, dont le blindage a une épaisseur maximum de 15 mm Sa suspension, à barres de torsion, comporte six roues de route, la roue tendeuse à l’avant et le barbotin à l’arrière. Le chauffeur est à l’avant de la coque, à gauche ; la tourelle est au centre, le moteur et la transmission à l’arrière.

Contrairement au PT-76, le ZSU-23-4 n’est pas amphibie, mais il peut guéer jusqu’à une profondeur de 1 m. Il est pourvu d’un système NBC et d’un équipement infrarouge de vision nocturne. Il est armé de quatre canons Zu23 de 23 mm, montés dans une tourelle actionnée électriquement et permettant un tir en azimut de 360° ; l’angle de site est de -7° à+80°.
Les canons fonctionnent par récupération des gaz et sont refroidis par eau. Chacun a une cadence de tir cyclique de 800 à 1 000 coups/mn mais, en pratique, chaque canon tire par rafales de 50 coups afin de préserver les munitions. L’emport en munitions est de 2 000 obus, soit 500 par canon.
Deux types d’obus sont utilisés : l’antichar incendiaire et l’explosif incendiaire, tous deux ayant une vitesse initiale de 970 m/s. Les canons ont une portée antiaérienne effective de 2 500 m.
Normalement le véhicule s’arrête pour faire feu afin d’offrir une plate-forme de tir plus stable, mais il peut aussi tirer en marche.
Une antenne radar, surnommée »Gun Dish » est montée à l’arrière de la tourelle, derrière laquelle elle peut être repliée si nécessaire. Le rôle de ce radar est double : d’abord, il localise l’avion ennemi jusqu’à une distance de 20 km, ensuite, il suit les évolutions de la cible en maintenant les canons pointés sur elle. Le radar opère sur la Iongueur d’ondes J (antérieurement la Ku).

Le ZSU-23-4 fut utilisé pour la première fois en opérations par les forces égyptiennes et syriennes pendant la guerre du Yom Kippour, en 1973. Selon la plupart des rapports, il abattit plus d’avions israéliens que n’importe quelle autre arme antiaérienne, y compris les missiles SA-6 et SA-7.

Dans les forces du Pacte de Varsovie, les ZSU-23-4 sont répartis à raison de quatre par régiment d’infanterie motorisée et huit par régiment de chars. Au niveau de la division, il existe un régiment antiaérien comprenant 4 batteries de six ZSU-23-4. Chaque groupe d’armées soviétique pourrait déployer sur son front jusqu’à 128 de ces armes. Actuellement le ZSU-23-4 est sans conteste la plus efficace des armes antiaériennes mobiles du monde ; mais le Gepard allemand devrait se révéler supérieur et les Américains préparent également une arme antiaérienne mobile.


sources l’encyclopedie des blindés ed. Elsevier Séquoia 1978

Participez à la discussion, apportez des corrections ou compléments d'informations

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.