Publicité

Publicité
Publicité

Fiches sur les mythes, personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

M42 "Duster" (USA)

, par

Aprés la guerre. l’armée américaine ne garda que deux automoteurs de DCA. le M16 et le M19. Mais lorsque éclatala guerre de Corée en 1950, l’industrie s’attela presque aussitôt à l’étude d’un nouvel automoteur de DCA, désigné T141, qui employait maintes composantes d’une nouvelle famille de blindés, laquelle allait finir par englober le char léger M14 ainsi que les automoteurs M44 de 55 mm et M52 de 105 mm. Autorisée en 1952, la production du T141 devait se poursuivre jusqu’en 1957.11 était prévu de faire succéder au T141. deux autres modèles : le T141E1, qui porterait les pièces d’artillerie, et le T53 qui porterait la conduite de tir. Ce programme fut annulé, laissant le M42 en service.
La coque du M42 (connu aussi sous le nom de Duster) est toute en acier corroyé dont l’épaisseur varie de 9 mm à 25 mm. Le chauffeur et l’opérateur radio sont installés à l’avant du véhicule, les autres membres de l’équipage dans la tourelle, située au centre de la coque. L’arrière abrite le moteur et l’ensemble de transmission. La suspension à barres de torsion du M42 comporte cinq roues de route, une roue tendeuse avant un barbotin arrière et trois galets supports. L’armement principal consiste en deux canons de 40 mm jumelés, dans une tourelle ouverte. La commande de pointage est assistée, le secteur de tir vertical va de-3° à +85°, le secteur de tir horizontal couvre le cercle complet Une commande manuelle permet d’augmenter le site négatif de 2°. La cadence de tir pour chaque tube est de 120 coups par minute. L’emport en munitions total est de 480 coups de 40 mm. Parmi les types de munition disponibles, il faut compter les obus brisants et perforants avec traçants. A sa mise en service, le M42 montait une .30 standard M1919A4, avec 1 750 coups pour la défense rapprochée, mais, plus récemment cette arme a fait place à une mitrailleuse standard M60 de 7,62 mm.

Le M42 a servi au Vietnam en nombre relativement élevé, non dans des missions de DCA mais pour défendre les bases aériennes et autres objectifs vitaux contre l’infanterie viet-cong ; l’engin joua très bien ce rôle grâce à sa grande cadence de tir. Toutefois, les autorités comprirent très vite les limitations du M42 et plusieurs programmes furent mis en chantier pour améliorer le véhicule de base, mais sans résultat.

Dans l’armée américaine, le M42 a fait presque entièrement place nette au profit du M163 ou système d’armes antiaériennes Vulcan. Cet engin est un transporteur de troupe standard M113A1, montant sous une nouvelle tourelle à commande électrique un canon à six tubes de type Gatling, produit par la General Electric. pouvant suivre une cadence soit de 1 000 soit de 3 000 coups/mn. Toutefois, le système radar dont cette arme est dotée n’est utilisable que par temps clair. Aujourd’hui. l’armée essaie un véhicule montant sur le vieux châssis du MeV XM701 un affût double de 25 mm Philco Ford et un système de conduite de tir très élaboré. Les Américains ont également testé le système antiaérien à 35 mm jumelés Gepard et il n’est pas exclu que cet engin allemand soit fabriqué sous licence aux Etats-Unis. La société Rockwell a proposé d’adapter au châssis de l’automoteur M109 une tourelle redessinée pouvant loger le canon de 30 mm General Electric tel qu’il arme l’avion d’assaut Fairchild Republic A-10La pièce serait alors couplée à une conduite de tir d’une technologie très avancée. S’il se réalise, cet engin sera l’un des plus redoutables systèmes d’armes antiaériennes jamais mis au point Un tel intérêt pour les systèmes d’armes antiaériennes est tout nouveau dans l’US Army, qui, depuis la guerre de Corée, compte assurer la défense contre avions de ses unités en campW gne par des missiles tels le « Héwk », le « Chaparral », le « Nike-Hercules » et le « Redeye ». Mais il faut bien admettre que les Américains ont perdu au-dessus du Nord-Vietnam beaucoup plus d’avions sous les coups de l’artillerie antiaérienne que sous l’action des missiles et cette constatation n’a fait que se confirmer pendant la guerre de 1973 au Moyen-Orient lorsque les ZSU-23-4syriens et égyptiens infligèrent de lourdes pertes à l’aviation israélienne.

Type : Canon antiaérien automoteur.
équipage : 6 hommes.
Armement : deux 40 mm jumelés ; une mitrailleuse 7,62 mm.
Blindage : minimum 9 mm ; maximum 25 mm.

Dimensions :

longueur (canon compris) : 6,356 m :
longueur (coque) : 5.819 m ;
largeur : 3,225 m :
hauteur : .847 m

Poids en ordre de combat : 22,45 t.
pression au sol : 0.65 kg/cm2.
Moteur : Continental (ou Lycoming) 6 cyl. à essence refroidi par air, développant 500 ch à 2 800 tr/mn.

performances

 :
vitesse sur route : 72 km/h ;
autonomie : 61 km ;
obstacle vertical : Q711 m :
coupure franche : ,828 m ;
pente : 60%.

temps de service : introduit dans l’armée américaine en 953. En service en Allemagne, Autriche, Japon Jordanie, Liban, Vietnam (probablement non opérationnel) et quelques exemplaires subsistent dans l’armée amériaine.


l’encyclopedie des blindés ed. Elsevier Séquoia 1978

Participez à la discussion, apportez des corrections ou compléments d'informations

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.