Publicité

Publicité
Publicité

Fiches sur les mythes, personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

1ere Division Française Libre (1ere DFL)

, par


division d’Infanterie

Equipement
 : français puis britannique puis américain


Batailles :

Dakar

Gabon

Érythrée

Syrie

Bir Hakeim
El Alamein

Tunisie

Italie

Provence

Vosges

Alsace

Authion

Commandant historique


Raoul Magrin-Vernerey

Paul Legentilhomme

Marie Pierre Kœnig

Edgard de Larminat

Diego Brosset

Pierre Garbay

La 1re division française libre fut la principale unité des Forces françaises libres pendant la Seconde Guerre mondiale.

Historique

La 1re DFL fut officiellement formée le 1er février 1943 et dissoute le 15 août 1945, mais, pour ses vétérans, l’histoire cette division d’infanterie commence dès l’été 1940 et sous le nom de Corps expéditionnaire français libre, elle participe à la tentative de débarquement à Dakar en septembre 1940, puis au ralliement forcé du Gabon en octobre et novembre 1940.

Devenue brigade française libre d’Orient et commandée par le colonel Magrin Verneret dit Monclar, elle fait campagne en Érythrée et est victorieuse à Kub Kub le 20 février 1941, lors de la bataille de Keren et à Massaoua le 8 avril 1941.

C’est sous le nom de première division légère française libre et sous le commandement du général Legentilhomme qu’elle entre en Syrie en juin 1941 et combat les forces françaises restées fidèles au régime de Vichy. Elle entre victorieuse dans Damas le 21 juin 1941.

Dissoute après cette campagne, elle renait sous forme de deux brigades françaises libres. La 1re BFL ayant à sa tête le général Koenig, s’illustre à Bir Hakeim du 26 mai au 11 juin 1942.

Les 2 brigades et la Free French Flying Column forment les Forces Françaises du Western Desert au sein de la 8e armée britannique et la 1re brigade participe à la bataille d’El Alamein en octobre 1942, ainsi que la 2e brigade qui y joue un rôle plus modeste.

Ces deux brigades plus une troisième venue de Djibouti, sont réunies le 1er février 1943 dans la 1re DFL commandée par le général de Larminat, et participent à la fin de la campagne de Tunisie à Takrouna en mai 1943.

En juin 1943, de nombreux déserteurs affluent de l’armée d’Afrique pour s’engager dans ses rangs. Elle est alors renvoyée dans le désert de Libye pendant deux mois et demi, à la demande du général Giraud. La 2e DFL du Général Leclerc subira le même sort.

Après la réunification des deux armées françaises, le 1er août 1943, elle est officiellement renommée 1re division motorisée d’infanterie puis 1re division de marche d’infanterie (1e DMI). Toutefois, pour ceux qui la composent et très souvent dans la littérature, elle continue porter le nom de 1re DFL.

Commandée par le général Diego Brosset, elle est intégrée au Corps expéditionnaire français et participe à la campagne d’Italie au printemps 1944.

Avec l’Armée B, elle débarque en Provence le 15 août 1944 et remonte jusqu’aux Vosges où le général Brosset est tué accidentellement le 20 novembre 1944. Le général Pierre Garbay qui lui succède, emmène sa division dans la campagne d’Alsace où elle joue, au début de janvier 1945, un rôle primordial dans la défense de Strasbourg, puis dans les Alpes du Sud ou elle combat jusqu’aux derniers jours de la guerre.

Quarante-huit cimetières, abritant ses 4 000 morts, jalonnent son itinéraire. Huit de ses unités ont été faites Compagnons de la Libération. Quatre de ses morts représentant les combattants en uniforme reposent au Mémorial de la France Combattante au Mont Valérien, sous cette épitaphe : "Nous sommes ici pour témoigner devant l’Histoire que de 1939 à 1945 ses fils ont lutté pour que la France vive libre".

Unités ayant appartenu à la 1re DFL

Unités de combat

*1er régiment de fusiliers marins

* 1re Cie de chars de combat (puis 501e RCC dans la 2eDB)

* 1er régiment de marche de spahis marocains

* 11e régiment de cuirassiers

* 1er régiment d’artillerie

* 21e groupe antillais de DCA

* 1re bataillon du Génie

* 13e demi-brigade de Légion étrangère

* 22e bataillon nord-africain

* Bataillon de marche 1

* Bataillon de marche 2

* Bataillon de marche 3

* Bataillon de marche 4

* Bataillon de marche 5

* Bataillon de marche 11

* Bataillon d’infanterie de marine et du Pacifique

* Bataillon de marche 21

* Bataillon de marche 24

* 4e compagnie anti-chars

Unités organiques

* Compagnie de Quartier général n°50 (et 51, 52)

* 101e compagnie auto (et 102e, 103e, 105e)

* 1er bataillon de transmissions

* 9e compagnie de réparation divisionnaire (et ateliers lourds 1, 2 et 3)

* 1er détachement de circulation routière

* Prévôté

* Intendance divisionnaire

* Ambulance Hadfiels Spears

* Ambulance chirurgicale légère


sources wikipedia

Participez à la discussion, apportez des corrections ou compléments d'informations

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.