Publicité

Publicité
Publicité

Fiches sur les mythes, personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

PT76 (URSS)

, par

Type : char léger amphibie.
Equipage : 3 hommes.
Armement : un canon de 76,2 mm ; une mitrailleuse coaxiale de 7,62 mm.
Blindage :
maximum 14 mm.

Dimensions :

longueur (canon à 12 h) : 7,62 m ;
longueur (coque) : 6,91 m ;
largeur : 3,14m ;
hauteur : 2,19m.
Poids en ordre de combat : 14 t.
Pression au sol : 0,48 kg/cm2.
Puissance massique : 17,3 ch/t.

Performances :

vitesse sur route : 44 km/h ;
vitesse sur l’eau : 10 km/h ;
autonomie : 260 km ;
obstacle vertical : 1,10 m ;
coupure franche : 2,80 m ;
pente : 60%.

Temps de service : introduit en 1952. Utilisé par l’Afghanis­tan, l’Allemagne de l’Est l’Angola, la Bulgarie, la Chine, le Congo, la Corée du Nord, Cuba l’Egypte, la Finlande, la Hongrie, l’Inde, l’Indonésie, l’Irak, Israël, le Laos, le Pakistan, la Pologne, la Syrie, la Tchécoslovaquie, l’Union soviétique, la Yougoslavie. Production terminée au début des années 1960.

Les Russes utilisèrent des chars amphibies dès le début des années 1920. Le PT-76 (Plavaushiy Tank) est basé sur le véhicule tout-terrain Pingouin. Depuis son introduction dans l’armée Rouge, en 1952 il a été exporté vers de nom-
breux pays et a combattu en Afrique, au Moyen-Orient et en Extrême-Orient.
Sa coque est un assemblage tout en acier corroyé.

Le chauffeur est à l’avant ; le commandant et le canonnier sont dans la tourelle. Moteur et transmission sont à l’arrière.
Le PT-76 est armé d’un canon de 76,2 mm, offrant un tir en site de +30°à -40.
Une mitrailleuse SGMT de 7,62 mm lui est jumelées.
L’emport en munitions est de 40 obus de 76,2 mm et 1 000 cartouches de 7,62 mm.

Le PT-76 se distingue surtout par son caractère amphibie. II est propulsé sur l’eau par deux hydro-réacteurs situés de part et d’autre de la coque, avec sortie à l’arrière de celle-ci. Avant l’immersion, une lame antivague se dresse à l’avant de la coque et l’épiscope central du chauffeur s’élève pour lui permettre de voir par-dessus la lame antivague.

Le PT-76 a été construit en grande quantité et son châssis de base a été utilisé pour toute une gamme de véhicules blindés, dont le transporteur de troupes BTR-50, le canon antichar aéroportable ASU-85, le canon antiaérien automoteur ZSU-23-4, le système de missiles antiaériens SA-6 « Gainful », le véhicule d’infanterie motorisée BMP-1, les systèmes de missiles tactiques « Frog » 2, 3, 4 et 5, le transporteur amphibie GSP, le canon automoteur SP-74 de 122 mm et le véhicule GTT, pour n’en citer que quelques-uns.

Une version modifiée, construite en Chine sous le nom de Type 60, a reçu la même coque que le PT-76 mais p sède une nouvelle tourelle armée d’un canon de 85 mm d’une mitrailleuse coaxiale de 7,62 mm, ainsi qu’une mitrailleuse leuse antiaérienne de 12,7 mm montée sur le toit

Bien qu’âgé de plus de 20 ans, le PT-76 peut encore montrer très efficace comme véhicule de reconnaissance On suppose que son successeur dans l’armée soviétique sera lé nouveau char léger d’appui-feu BMD.


sources l’encyclopedie des blindés ed. Elsevier Séquoia 1978

Participez à la discussion, apportez des corrections ou compléments d'informations

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.