Publicité

Publicité
Publicité

Fiches sur les mythes, personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

Légion VIII (Legio VIII Augusta)

, par

La Legio VIII Augusta était une légion romaine créée par Jules César et qui continua son service pour Rome pendant 400 ans, en étant longtemps cantonnée à Argentorate, actuelle Strasbourg.
Sommaire
[masquer]

Cette légion a été créée par César probablement en 59 av. J.-C., mais possiblement plus tôt. Entre 58 et 49 av. J.-C. Elle s’est battue dans la Guerre des Gaules. En -49, la Huitième légion a accompagné César lorsqu’il traversa le Rubicon et entra en Italie, c’est elle qui entra dans Rome. Au début de la guerre civile entre César et Pompée, elle eu de nombreux succès et notamment à la Bataille de Pharsale. La légion était aussi présente en Égypte, quand César fit monter Cléopâtre sur le trône. En 46 av. J.-C. la légion VIII a participé à la Bataille de Thapsus (la Tunisie moderne), avant d’être démobilisée. Cette légion était en fait, une des légions préférée de César avec la IXe et la Xe.

En 44 av. J.-C., Octave a reconstitué la légion qui l’a aidé à prendre le contrôle de la république, et à la transformer en empire. Cette re-création et cette fidélité justifient le surnom donné à la légion : Augusta.

Haut-Empire : la légion se fixe à Strasbourg

Il est difficile de préciser la garnison de la légion aux débuts de l’empire. Elle fut probablement cantonné au nord de l’Italie. On a souvent avancé que la Légion VIII Augusta a participé à l’invasion romaine de la Bretagne durant le règne de Claude, mais cette hypothèse n’est plus guère soutenue aujourd’hui. À la fin de l’époque julio-claudienne elle se trouvait en Illyrie.

En 69 ap J.-C., l’Année des Quatre Empereurs, après le suicide de Néron, la légion a pris le parti d’Othon, un des empereurs défaits, puis de Vespasien, le vainqueur. Après cela elle a été déplacée vers la Gaule et la frontière du Rhin, région où elle est restée pour presque le reste de son histoire. Elle fut d’abord cantonnée à Mirebeau-sur-Bèze vers Dijon en territoire Lingons, à partir de 70 environ. Elle y construit un camp en pierre de 22 hectares environ.

Ce n’est que vers 90 que la VIII Augusta fut déplacée sur le lieu de sa garnison définitive : Strasbourg. Strasbourg et Mirebeau sont les deux grands camps légionnaires permanents situés sur l’actuel territoire français. Ce n’est que très récemment que le site de Mirebeau a été identifié comme un camp légionnaire et que l’on a pu reconstituer correctement l’histoire de la garnison de la Germanie supérieure à la fin du premier siècle. Le camp de Strasbourg est très mal connu en raison de la continuité de l’occupation urbaine qui recouvre le site.

Sous Commode elle s’illustre lors de la guerre des Déserteurs (vers 185-186), et gagne le surnoms de Pia fidelis Constans Commoda. En 193, elle prend le parti de Septime Sévère, et lui resta fidèle contre Clodius Albinus. La légion s’est aussi battue en Parthie avec Septime Sévère (qui a régné de 193 jusqu’à 211) et avec son successeur.

Bas-Empire

L’histoire de la légion est ensuite bien moins connue. Elle semble être restée fidèle à Gallien vers 259, puis a peut-être changé de parti pour soutenir Postume. Le surnom de Claudiana qu’elle reçut brièvement ensuite a pu laisser penser que la légion avait soutenu l’empereur Claude II le Gothique contre "l’empire gaulois", la tentative de reconquête de Claude ayant donc, d’une manière ou d’une autre abouti à Strasbourg avant d’échouer. Les sources indiquent qu’elle était toujours active pendant les premières années du IVe siècle, sous Dioclétien, à la frontière du Rhin. L’inscription d’Aurelius Gaius[1] nous apprend qu’un certain nombre des soldats de la légion participèrent aux campagnes des Tétrarques, et en particulier à la campagne de Maximien Hercule en Afrique en 298. Cela signifie que l’histoire de la légion couvre plus de 400 ans de service presque continu. En 371 elle était sans doute encore placée à Argentoratum (Strasbourg). C’est à cette légion, évidemment, que l’on doit le développement de la ville, en Germanie Supérieure. Plus tard, le général romain Stilicon, a été contraint de déplacer les légions allemandes en direction de l’Italie pour défendre Rome contre l’invasion des Visigoths.

Selon la Notitia dignitatum, autour 420 une unité Octaviani existait toujours, il est possible que cette unité soit la légion VIII Augusta, mais seulement un reste de celle-ci, qui avait d’abord été intégrée comme une unité comitatensis, et qui aurait été promu au statut d’unité palatine.


source wikipedia

Participez à la discussion, apportez des corrections ou compléments d'informations

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.