Publicité

Publicité
Publicité

Fiches sur les mythes, personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

Duchesse de La Vallière

, par


LA VALLIÈRE
(Louise de La Baume Le Blanc,duchesse de)
(Tours, 1644 - Paris, 1710.) Première favorite officielle de Louis XIV. Demoiselle d’honneur d’Henriette d’Angleterre, belle-soeur de Louis XIV, séduite par le roi, elle devient trèsvite sa maîtresse grâce à la complicité du comte de Saint-Aignan (1661).
Blonde, jolie, quoique légèrement boiteuse, elle a surtout de fort beaux yeux qui lui donnent un charme délicieux. Immédiatement, elle aime le roi avec passion et sans aucune ambition personnelle. Lors de sa première grossesse, le roi lui offre une maison près du Palais-Royal, l’hôtel de Brion, à l’endroit même où s’élève aujourd’hui la Comédie-Française. Elle aura de lui quatre enfants mais, de leurs amours, seuls survivront Marie-Anne de Bourbon (Mademoiselle de Blois, future princesse de Conti) et le duc de Vermandois, amiral de France à deux ans, et qui devait mourir en atteignant sa seizième année. En 1667, Louis XIV élève sa maîtresse au rang de duchesse de Saint-Christophe et de Vaujours, et sa fille est légitimée. C’est un cadeau de rupture.
Quelques jours plus tard, le roi prend une nouvelle maîtresse, Madame de Montespan ; mais il entend que Louise de la Vallière demeure à la Cour pour cacher, cette fois, le scandale de sa nouvelle liaison adultérine. N’en pouvant plus de chagrin et d’humiliation, Louise court se réfugier au couvent de Chaillot (1671).- Implacable, le roi envoie Colbert afin de lui ordonner de regagner Versailles. Louise parvient à supporter pendant trois années le traitement mortifiant qu’elle doit subir quotidiennement face à la Cour qui l’observe sans pitié. Mais, en 1674, elle trouve un nouveau refuge au carmel du faubourg Saint-Jacques, où elle se retire définitivement. Elle y vivra trente-six années.


sources : Dictionnaire de l’histoire de France Perrin sous la direction de Alain Decaux et André Castelot .ed Perrin 1981

Participez à la discussion, apportez des corrections ou compléments d'informations

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.