Publicité

Publicité
Publicité

Fiches sur les mythes, personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

Mousquetaire

, par

Le mousquetaire était autrefois un fantassin armé d’un mousquet.

Les mousquetaires dans l’histoire de France

Le corps des mousquetaires de la maison militaire du roi de France a été créé en 1622 lorsque le roi Louis XIII dota de mousquets (arme d’infanterie) une compagnie de chevau-légers de la Garde aussi appelés carabins (cavalerie légère), elle même créée par son père, Henri IV. De 1622 à 1629, les mousquetaires dépendent du capitaine-lieutenant des chevau-légers. En 1622, le premier d’entre eux fut Jean de Bérard de Montalet. En 1634, le roi le fait capitaine de la compagnie des mousquetaires, laissant le commandement effectif au sieur de Troisville.

Les mousquetaires sont recrutés uniquement parmi les gentilshommes ayant déjà servi dans la Garde. Le passage aux mousquetaires est une promotion. Il permet de rejoindre un corps d’élite, proche du roi. De plus, il est prévu que les hommes quittant ses rangs soient nommés enseigne ou lieutenant (grade bien plus élevé alors, surtout dans les corps d’élite) dans les Gardes ou officiers dans les régiments. En l’absence d’école militaire, le passage sous les yeux du souverain permet de vérifier la compétence et la fidélité de chaque homme.

Ces mousquetaires avaient la particularité de combattre indifféremment à pied ou à cheval. Ils formaient la garde habituelle du roi à l’extérieur, la garde à l’intérieur des appartements royaux étant celle des gardes du corps et des gardes suisses. Mazarin, n’appréciant guère les turbulents mousquetaires du roi, fit dissoudre leur compagnie en 1646. Elle ne reparut qu’en 1657, comptant alors 150 hommes. À la mort de Mazarin en 1661, la compagnie des mousquetaires du cardinal passa au roi Louis XIV. Elle fut réorganisée sur le modèle de la première compagnie en 1664 et reçut le surnom de « mousquetaires gris » dû à la robe de ses chevaux, alors que la deuxième compagnie fut appelée « mousquetaires noirs ».

À cette même époque, les effectifs des compagnies furent doublés. En effet les mousquetaires étaient l’un des corps militaires les plus prestigieux du royaume, ne rassemblant que des nobles en principe. Nombre d’entre ces derniers, forcés depuis les réformes de Le Tellier à passer un certain nombre d’années dans la troupe avant d’accéder au grade d’officier, préférèrent effectuer ce service dans un corps privilégié. Ainsi, aussi bien des militaires comme le maréchal de Montesquiou que des écrivains comme le duc de Saint-Simon furent mousquetaires.

En 1776, les mousquetaires furent supprimés pour raisons d’économie par Louis XVI. Reformés en 1789, ils furent supprimés peu après.

La Restauration les recrée le 6 juillet 1814, et les dissout définitivement le 1er janvier 1816.

Littérature

Alexandre Dumas les a immortalisés dans sa trilogie dont le premier volume s’intitule Les Trois Mousquetaires, en s’inspirant de mémoires apocryphes de Gatien de Courtilz de Sandras. La devise des mousquetaires : Un pour tous, tous pour un.

Ce roman rendit populaire les mousquetaires mais ne doit en aucun cas être considéré comme une œuvre historique tant les libertés avec l’histoire sont nombreuses. À l’aide des très libres et déjà fort romancées Mémoires de Monsieur d’Artagnan publiés en 1700 par Courtilz de Sandras, Dumas construisit avec virtuosité et talent une vision romantique du règne de Louis XIII.

Quelques erreurs historiques sont fort remarquables :

* Les Mousquetaires, gardes du Roi, ne s’engageraient certainement pas dans la défense de la reine. Celle ci était fort mal perçue pour son origine étrangère et ses intrigues contre le roi et Richelieu. Cette vision fort romantique constitue ni plus ni moins qu’un cas de lèse majesté

* Rendre service à George Villiers de Buckingham, premier ministre et général Anglais, alors en état de guerre et ennemie de la France est de la Haute trahison.

* Le véritable d’Artagnan, mousquetaire avant tout sous Louis XIV fut avant sa lieutenance la créature de Mazarin, qui l’utilisa pour des missions secrètes, à l’instar de Rochefort dans le roman.


sources wikipedia

Messages et commentaires

Participez à la discussion, apportez des corrections ou compléments d'informations

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.