Publicité

Publicité
Publicité

Fiches sur les mythes, personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

North American F86 SABRE

, par


Parmi les nombreux surnoms que reçut le North American F-86 Sabre au cours de sa longue carrière, celui de « Mig Killer », c’est-à-dire tueur de Mig, donne, peut-être plus que les autres, une idée de son succès en tant que machine de combat. Premier chasseur à réaction muni d’ailes en flèche à être adopté par l’USAF, le Sabre fut également — à de nombreux points de vue — le dernier des avions de chasse « classiques » : très maniable, rapide, puissant, idéal pour le combat rapproché. Ces caractéristiques apparurent de manière incontestable en Corée lorsque les F-86 parvinrent à reconquérir la suprématie aérienne sur les M1G-15 soviétiques, qui s’étaient révélés nettement supérieurs aux Lockheed F-80. Outre une excellente machine de combat, le Sabre constitua aussi un gros succès commercial pour les industries américaines : les Etats-Unis construisirent les différentes versions à des milliers d’exemplaires distribués, en fait, à tous les pays membres de l’OTAN et à de nombreux pays « non alignés » — auxquels s’ajoutèrent aussi les F-86 réalisés sous licence au Canada, en Australie, au Japon et en Italie. Dans ce dernier cas, la Fiat fabriqua, vers le milieu des années cinquante, 221 exemplaires de la version « tout temps » F-86K, dont 63 allèrent à l’Aviation militaire italienne, 60 à la France, 88 à l’Allemagne fédérale. 6 aux Pays-Bas et 4 à la Norvège. A partir de 1956, en plus des F-86K, l’Aviation militaire italienne mit, en particulier, en service les Sabre de la version E, construits sous licence par la Canadair.

Les origines du projet remontaient à 1944. A cette époque, la North American avait déjà à l’étude un chasseur à réaction (XFJ-1 Fury) destiné à l’US Navy et pensait en réaliser également une version pour l’USAAF. Les Etats-Unis acceptèrent le programme dans ses grandes lignes et demandèrent la fabrication de trois prototypes, appelés XP-86. Le projet initial était, en fait, tout à fait différent de celui qui donnera vie au Sabre car il prévoyait l’adoption d’ailes conventionnelles sans flèche.
En effet, à ce moment-là, seuls les Allemands avaient suffisamment exploré les caractéristiques aérodynamiques de ce type de voilure et il fallut attendre la fin du conflit, lorsque les résultats des recherches allemandes passèrent aux mains des vainqueurs, pour que la North American décide de modifier radicalement le projet du nouveau chasseur et de porter son choix sur des ailes en flèche. La décision s’avéra heureuse : le groupe de techniciens, dirigés par L.P. Greene, qui travaillait au programme parvint à réduire au maximum les délais et à faire voler le premier « nouveau » prototype XP-86 le 1er octobre 1947.
Outre les ailes en flèche positive de 35 degrés, dotées d’ailerons automatiques sur le bord d’attaque et d’ailerons servocommandés, l’avion se caractérisait par une cabine de pilotage pressurisée, placée très à l’avant, et par la grande prise d’air avant au carénage particulier « en forme de lèvre ». Cette forme générale restera pratiquement inchangée pendant toute la production : les modifications apportées aux versions finales furent secondaires et ne modifièrent pas l’architecture de base du projet.

Les essais des prototypes mirent en évidence les grandes possibilités de la machine au printemps 1948, en particulier le premier XP-86 réussit à dépasser la vitesse de Mach 1, en piqué il est vrai. A cette époque, l’USAF avait déjà com-
mandé 221 exemplaires de la première version de production, appelée F-86A. Celle-ci apparut au mois de mai et le nombre d’exemplaires réalisés s’éleva à 554. Le 15 septembre 1948, un de ces Sabre conquit le record mondial de vitesse en atteignant 1 079,6 kilomètres à l’heure.

Les livraisons aux détachements opérationnels commencèrent en février de l’année suivante. Entre-temps, la North American avait fabriqué les prototypes des modèles F-868 et F-86C, ce dernier très modifié par rapport au projet de départ. Mais les Etats-Unis ne produisirent pas ces machines. En revanche, la F-86E — dont le prototype avait volé pour la première fois le 23 septembre 1950 — commença à sortir des chaînes de montage en mars 1951. Elle présentait surtout des changements dans les plans de sustentation et dans l’appareillage de bord. La North American réalisa en tout 336 exemplaires de ce modèle. Le F-86F, qui vola le 19 mars 1952, constitua la principale version de chasse diurne de production. Ces Sabre possédaient un moteur plus puissant et avaient fait l’objet de toute une série de modifications, dont la principale avait trait à l’adoption d’une aile nouvelle à corde plus grande et sans ailerons sur le bord d’attaque, dans le but d’améliorer les caractéristiques de vol et les capacités opérationnelles de l’avion. La production atteignit les 2 540 exemplaires, grâce aussi à l’ouverture d’une seconde chaîne de montage dans les installations de la North American de Colombus, chaîne qui vint s’ajouter à celle existant dans les usines de Los Angeles.

Les livraisons des F-86F aux détachements de l’USAF commencèrent au cours du mois de mars 1952 et, à l’automne de la même année, ces Sabre furent envoyés en Corée pour remplacer les F-86A. L’USAF ne fut pas la seule à mettre les F-86F en service : dans le cadre des programmées d’aide militaire, les Américains répartirent plusieurs centaines de ces avions entre la Chine nationaliste, l’Espagne, la Norvège, la Corée du Sud, le Portugal, les Philippines, la Thaïlande, l’Argentine, le Venezuela et le Pérou. Par la suite, la version F-86H, qui vola sous forme de prototype le 30 avril 1953, permit d’améliorer les caractéristiques des F-86F. Ces Sabre possédaient un turboréacteur plus puissant (J73 de 4 218 kilos de poussée), étaient de dimensions légèrement plus grandes et disposaient de quatre canons de 20 millimètres pour remplacer les six mitrailleuses. La North American construisit 473 exemplaires de cet appareil, qu’elle livra à l’USAF entre janvier 1954 et août 1955.

Pendant ce temps, dès 1949, à côté des modèles destinés à la chasse diurne, les ingénieurs avaient mis au point une version spéciale du Sabre, le F-86D, destiné à l’interception « tout temps ». Ils avaient modifié la partie extérieure de l’avant dans lequel ils avaient installé un radar à l’intérieur d’un carénage voyant en forme d’ogive — et doté l’avion d’un propulseur J47 à postcombustion et d’un armement
constitué par des roquettes air-air.

Ainsi conçue, cette version s’affirma comme une magnifique réussite. Les livraisons commencèrent en mars 1951 (le prototype F-860 avait volé le 22 décembre 1949) et les chaînes dé montage restérent en activité jusqu’à la réalisation du 2 054e exemplaire. Les F-86D, surnommés Sabre-dog (à cause de leur « nez » caractéristique), équipèrent non seulement de nombreux détachements de l’USAF mais aussi ceux des pays membres de l’Alliance atlantique. Toutefois, à partir de 1956, l’USAF transforma 981 F-86D en une version plus moderne (appelée F-86L), qui reprenait la structure du F-86H de chasse diurne mais était dotée d’un appareillage électronique plus sophistiqué. A l’usage spécifique des pays de l’OTAN, la North American créa en 1954 un troisième modèle du Sabre-Dog, le F-86K, qui se caractérisait avant tout par l’emploi de quatre canons de 20 millimètres au lieu des roquettes air-air de la version D. Le prototype du F-86K vola pour la première fois le 15 juillet 1954 et le nombre d’exemplaires construits s’éleva à 341, dont 221 fabriqués par la Fiat. De nombreux pays de l’OTAN reçurent également plusieurs versions des Sabre réalisés par la Canadair, qui fut la principale productrice sous licence du projet : de 1949 à octobre 1958, l’industrie canadienne en produisit 1 815 exemplaires, répartis sur plusieurs versions dont quelques-unes présentaient de nettes améliorations par rapport aux modèles originaux.

Engagements

Pendant la guerre de Corée, le Sabre était le seul chasseur suffisamment performant et manœuvrable face aux MiG-15 du camp adverse. Toutefois, les MiG affichaient de meilleures performances en matière de vitesse ascensionnelle et à haute altitude, et disposaient d’un armement plus lourd. L’entraînement des pilotes américains était en revanche nettement supérieur, même si un certain nombre de pilotes de MiG étaient d’anciens pilotes de chasse russes expérimentés ayant participé à la Seconde Guerre mondiale. Le nombre exact de victoires est inconnu, chaque camp citant des chiffres différents. Ainsi, les Américains déclarent environ 800 victoires sur les MiG-15 pour une centaine de Sabre perdus en mission. De leur côté, les Soviétiques ont déclaré avoir perdu 345 avions (ce chiffre ne prenant pas en compte les pertes chinoises et nord-coréennes) et proclament un taux de victoires de 2 contre 1 en leur faveur.

En 1958, plusieurs combats aériens ont opposé les Sabre de la Chine nationaliste aux MiG-15de la Chine communiste durant la seconde crise du détroit de Taïwan. On vit d’ailleurs à cette occasion la première victoire obtenue par un missile air-air, lorsqu’un AIM-9 Sidewinder tiré par un F-86 Sabre de la Force aérienne de la République de Chine abattit un MiG-15 de l’Armée populaire de libération le 24 septembre 1958.

Le Pakistan a engagé ses Sabre lors des conflits avec l’Inde en 1956 et 1971.

L’Argentine a utilisé ses Sabre pour contrer un coup d’État en 1962.

Le Portugal a engagé ses Sabre de 1961 à 1964, pendant la guerre d’indépendance de la Guinée-Bissau.

dates

- date de mise en service : 1950
- date de fin d’utilisation : 1980

Nationalités

Constructeur : USA
Utilisateurs : USA Canada


Catégories Chasseur

Données Techniques et Performances

Envergure : 11.28m
Longueur : 11.43m
Hauteur : 4.50m
Poids Maximum : 73059kg

Autonomie : 840km
Vitesse Maximum : 1 080 km/h
Plafond pratique : 14650m

Motorisation (moteurs ou réacteurs)

- 1réacreur General ElectricJ47-GE-13 de 2 400kg/p

Armements

- défensif : 6 mitrailleuses de 12.7mm


sources Multiguide aviation Elsevier 1979
wikipedia

Participez à la discussion, apportez des corrections ou compléments d'informations

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.