Publicité

Publicité
Publicité

Fiches sur les mythes, personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

Boeing B47 stratojet

, par


Le B-47 Stratojet fut le premier bombardier à réaction de valeur à entrer en service dans l’USAF et le premier dans l’absolu de sa catégorie à être doté d’ailes en flèche. Les quelque 1 800 exemplaires issus des nombreuses versions réalisées entre 1946 et 1957 restèrent en activité au sein du Strategic Air Command pendant toute la durée des années cinquante et jusqu’à la moitié des années soixante, lorsque les Etats-Unis les reléguèrent dans les détachements de réserve.
Le projet qui allait donner naissance au B-47 naquit en pleine période de guerre, à un moment où les principales usines aéronautiques alliées — poussées par les nécessités du conflit — étudiaient les possibilités du moteur à réaction. Il connut de nombreux revers et obligea les techniciens de la Boeing intéressés au programme à revoir à de nombreuses reprises leurs conceptions. Mais, à la fin de la guerre, après que les ingénieurs eurent pris connaissance des études effectuées par les Allemands dans ce domaine, les Etats-Unis décidèrent d’examiner la possibilité d’adopter des ailes en flèche positive. Dès lors, les travaux se virent orientés dans cette nouvelle direction et, en octobre 1945, naquit le projet de base du nouveau bombardier. Au mois d’avril de l’année suivante, la Boeing termina un avant-projet de l’appareil et, un mois plus tard, l’USAF ordonna la construction de deux prototypes, appelés XB-47. Le premier vola en 1947, le 17 décembre, date historique puisqu’il s’agissait du jour anniversaire du premier vol des frères Wright.

Le nouvel avion se présentait sous la forme d’un élégant monoplan à ailes hautes, muni de propulseurs logés dans quatre nacelles, dont les deux intérieures contenaient un couple de turboréacteurs. Le prototype possédait six turboréacteurs Allison J35 de 1 701 kilos de poussée chacun. L’équipage prenait place sous une seule verrière en forme de goutte, du type chasseur, pressurisée, tandis que le fuselage accueillait la charge de guerre et les réservoirs de carburant. Après avoir modifié le second prototype en installant des moteurs J47 de 2 265 kilos de poussée, la Boeing reçut une commande initiale de 10 exemplaires. Appelé B-47A, le premier de ceux-ci vola le 25 juin 1950 et les livraisons à l’USAF commencèrent six mois plus tard.

La première version majeure de production, la B-47B, vola sous forme de prototype le 26 avril 1951. Elle se caractérisait par certains changements dans la structure, par la possibilité de placer des réservoirs de carburant auxiliaires extérieurs et par celle d’être ravitaillée en vol. Les techniciens modifièrent également les moteurs et la production se poursuivit jusqu’à la réalisation du 380e exemplaire. Les livraisons aux détachements commencèrent au cours de l’été 1951 et, bien vite, les B-47 équipèrent également les bases américaines situées en Afrique, dans le Pacifique et en Grande-Bretagne, dans le cadre d’un vaste programme de roulement des différentes unités opérationnelles. Lorsqu’arrivèrent les premiers exemplaires de la version de production suivante, la 8-47E, apparue le 30 janvier 1953, les Américains transformèrent 51 B-478 pour l’instruction et 24 pour la reconnaissance photographique. Dotée de moteurs, d’un armement et de quelques appareils de bord nouveaux, la 8-47E devint le modèle produit en plus grand nombre : les chaînes de montage de Wichita, Tulsa et Marietta fabriquèrent 1 359 exemplaires du bombardier, tandis que 255 autres RB-47E, destinés à la reconnaissance photographique, sortaient des usines de Wichita.

La production prit fin le 15 février 1957, à une époque où le Strategic Air Command utilisait en première ligne quelque 1 800 exemplaires du bombardier, c’est-à-dire un nombre maximum, jamais atteint auparavant. Cette année 1957 marqua aussi le déclin du Stratojet. En quantité de plus en plus importante, les B-47 commencèrent à être transformés d’abord pour la reconnaissance (RB-47K, RB-47H) et pour l’instruction (ETB-47E), puis servirent de cibles téléguidées (QB-47). Les derniers exemplaires quittèrent l’USAF en 1966.

Avion : Boeing B-47 Stratojet.
Constructeur : Boeing Airplane Co.
Type : bombardement.
Année : 1953.
Moteur : six turboréacteurs General Electric J47-GE-25 de 2 721 kg de poussée chacun.
Envergure : 35,35 m.
Longueur : 33,47 m.
Hauteur : 8,50 m.
Poids au décollage : 93 759 kg.
Vitesse maximum : 975 km/h à 4 968m d’altitude.
Altitude opérationnelle maximale : 12 345 m.
Autonomie : 6 435 km.
Armement : 2 canons de 20 mm ; 9 072 kg de charge de guerre.
Equlpage : 3 personnes.


sources Multiguide aviation Elsevier 1979

Participez à la discussion, apportez des corrections ou compléments d'informations

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.