Publicité

Publicité
Publicité

Fiches sur les mythes, personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

Albert Ier de Belgique

, par

JPEG - 9.1 ko

Albert Ier, prince de Belgique, duc de Saxe, prince de Saxe-Cobourg-Gotha, héritier présomptif de la couronne (1891-1909), né à Bruxelles le 8 avril 1875 et mort à Marche-les-Dames le 17 février 1934. Il fut le troisième roi des Belges à partir du 23 décembre 1909, à la mort de son oncle Léopold II. Il était le fils du prince Philippe, comte de Flandre (le frère de Léopold II) et de la princesse Marie de Hohenzollern-Sigmaringen. Le 2 octobre 1900, il épousa Élisabeth, duchesse en Bavière (maison de Wittelsbach), Princesse de Belgique, Reine des Belges (1909- et par courtoisie jusqu’à sa mort en 1965) dont il eut trois enfants :

* Léopold, (futur Léopold III)

* Charles, Prince de Belgique, Comte de Flandre, Régent du Royaume de 1944 à 1951, né le 10 octobre 1903 et mort le 1er juin 1983. Il épousa le 14 septembre 1977, Jacqueline Peyrebrune

* Marie-José, Princesse de Belgique, Reine d’Italie (1946), née le 4 août 1906 et morte le 27 janvier 2001. Elle épousa Umberto (15/09/1904-18/03/1946) de Piémont, Prince d’Italie, Roi d’Italie. Elle devint alors reine d’Italie durant seulement...un peu plus d’un mois (09/05/1946-13/06/1946) ce qui lui donna le surnom de "Reine de Mai".

N.B. : Après la première guerre mondiale (1914-1918), Albert Ier ne fit plus porter les titres duc(hesse) de Saxe et prince(sse) de Saxe-Cobourg-Gotha, qui étaient d’origine allemande (Duché de Saxe), origine de l’envahisseur. Toutefois ces titres sont encore présents sur certains actes officiels (acte de naissance et de décès...)

De 1893 à 1909, le prince Albert est sénateur de droit et prononce des discours sur l’amélioration de l’infrastructure navale, ferroviaire et routière du pays. En 1906, il crée l’Œuvre royale de l’Ibis, une école à la côte belge pour les jeunes pêcheurs défavorisés.

Le peuple éprouvait énormément de sympathie envers lui et envers sa reine, qui menaient une vie simple, sans grand apparat. Le 23 décembre 1909, la foule présente à Bruxelles réserva donc un accueil particulièrement chaleureux au nouveau Roi. Albert Ier fut le premier souverain à prêter serment en français et en néerlandais.

En Europe, quand la tension augmenta, les pays commencèrent à conclure des alliances et à fourbir leurs armes. En 1913, le Roi Albert se rendit en Allemagne et en France pour insister sur la neutralité de la Belgique et pour les prévenir que s’ils violaient le territoire belge, la Belgique se défendrait. Il ratifia également la loi sur le service militaire obligatoire. Cette mesure fit passer le contingent de l’armée de 180.000 à 340.000 hommes.

En 1914, la Grande Guerre éclate. Le 2 août, l’Allemagne lance un ultimatum à la Belgique : l’Empereur, bien que lié à la famille belge, réclame le libre passage de ses troupes, faute de quoi la Belgique serait considérée comme ennemie. Albert refuse, prend le commandement de l’armée. Le 4 août, les Allemands envahissent la Belgique. Après une lutte acharnée à Liège et à Anvers, l’armée belge se retranche derrière l’Yser, le 15 octobre. Elle tiendra quatre années.

Le Roi refuse de suivre le gouvernement à Sainte-Adresse, dans la banlieue du Havre et reste à la tête de l’armée pour la diriger. Il visite régulièrement le front pour encourager ses hommes. Sa bravoure lui permet d’acquérir le surnom de « Roi soldat » ou de « Roi chevalier ».

Après la première guerre mondiale, le roi Albert Ier représente la Belgique aux négociations de paix à Versailles, défendant les intérêts de son pays mais tentant aussi en vain de s’opposer à la politique d’humiliation excessive de l’Allemagne. Il consacre ensuite son énergie à la promotion des grands travaux d’utilité publique pour redresser le pays pillé sous l’occupation. Le plus bel exemple est le canal qui relie les ports de Liège et d’Anvers : il portera son nom. Passionné de sciences, il crée en 1928 le Fonds National de la Recherche Scientifique (F.N.R.S.). Très attentif aux problèmes linguistiques qui commençaient à déchirer le pays, il favorise la flamandisation de l’Université de Gand en 1930. Avec son épouse la reine Élisabeth, le roi Albert Ier était l’ami de nombreux artistes, écrivains et scientifiques.

Adepte de l’escalade, il mourut suite à une chute dans les rochers de Marche-les-Dames, dans la vallée de la Meuse, près de Namur, le 17 février 1934. Il est inhumé auprès de ses ancêtres dans la crypte royale de l’église Notre-Dame de Laeken.

Son attitude et sa détermination pendant la guerre et sa mort accidentelle contribuèrent à créer un véritable mythe autour de sa personnalité.


sources wikipedia

Messages et commentaires

Participez à la discussion, apportez des corrections ou compléments d'informations

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.