Publicité

Publicité
Publicité
Supportez HdM en donnant un peu de temps de processeur, ça ne vous coute rien, cliquez sur "Start Mining" pour donner votre accord
Loading...

Fiches sur les mythes, personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

redoutable

, par

Le Redoutable (1791)

Noms : Suffren
Histoire
A servi dans : Marine nationale française Pavillon
Lancement : 31 mai 1791
Coulé le 22 octobre 1805 lors de la Bataille de Trafalgar

Caractéristiques techniques

Type : Vaisseau de 74 canons
Déplacement : 1 630 tonnes
Caractéristiques militaires
Blindage : 6
Armement : 28 canons de 16 kg, 30 de 11 kg, 16 de 3.6 kg, 4 caronades de 16 kg
Autres caractéristiques
Équipage : 690 hommes
Chantier : Brest

Construit d’après les plans de l’architecte Jacques-Noël Sané, le Redoutable fut mis à l’eau sous le nom de Suffren le 31 mai 1791. Son équipage participa à la mutinerie du vaisseau, attaché à l’escadre du Vice-amiral Morard de Galles.

Suite à cela, il fut rebaptisé le Redoutable le 20 mai 1794. En mars 1802, le Redoutable était le navire amiral d’une escadre de deux navires de ligne et 4 frégates sous les ordres de l’amiral Bouvet envoyé en renfort en 1802, en Guadeloupe et à Saint-Domingue en 1803.

Lors de la Bataille de Trafalgar, le 21 octobre 1805, il était commandé par le capitaine de vaisseau Lucas. Engagé dans un combat contre le HMS Victory, pour soulager le reste de la flotte franco-espagnole, il fut coulé par ce dernier.

L’équipage se battit férocement contre le Victory, lui infligeant d’importants dégâts. L’équipage et les soldats du Redoutable arrivèrent à maintenir un feu nourri sur le pont arrière du Victory grace à des grenades à main et des mousquets, un tireur d’élite français posté sur un mât blessa mortellement l’amiral britannique Horatio Nelson.

L’équipage français était sur le point de se lancer à l’abordage du Victory lorsque le HMS Temeraire intervint, ouvrant le feu à bout portant sur les marins français. À 13h55, le Redoutable, avec le capitaine Lucas gravement blessé, plus que 99 hommes encore en état de combattre sur les 643 de départ, commençant à prendre l’eau doucement et sans espoir de renfort, se rendit à la flotte anglaise.

Le Victory perdit 160 hommes, et le Temeraire, 120 hommes. Le Redoutable coula le lendemain, avec encore un nombre important de morts et de blessés à son bord. Les bateaux envoyés pour ramener les hommes n’ayant pu en évacuer que 119 avant que le Redoutable ne sombre.


sources wikipedia

Participez à la discussion, apportez des corrections ou compléments d'informations

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.