Publicité

Publicité
Publicité

Fiches sur les mythes, personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

Goélette

, par

Une goélette (ou anciennement goëlette) est un voilier dont le mât de misaine, placé à l’avant du grand mât, est plus court que ce dernier ou de taille égale et porte des voiles auriques (placées dans l’axe du navire) ou bermudiennes. On parle aussi de gréement de goélette. Ce nom n’apparut que tardivement en France, vers 1751, sous la forme de « go(u)ëlette ». On suppose que ce terme viendrait de goéland par analogie. On dit que les Bretons auraient nommé ainsi ces excellents petits voiliers aux formes fines et légères. Le gréement est originaire de Hollande du XVIIe siècle.

Les goélettes sont des voiliers élégants, généralement équilibrés et bons marcheurs, et ne nécessitent pas d’équipage très nombreux pour la manœuvre. Cependant, ils ne pouvaient pas porter de grandes surfaces de voiles par rapport aux voiliers à gréement carré ce qui les a limités à des rôles de cabotage ou de pêche hauturière où leur manœuvrabilité faisait merveille. Le seul grand voilier en acier gréé en goélette à sept mâts, le Thomas W. Lawson, ne fit pas grande impression malgré un gréement très simplifié et eut une carrière très courte de cinq ans. Il y étaient plusieur grandes goélettes en bois à quatre ( 260), cinq ( 90) et six mâts (11) dans les États Unis et seulement trois en acier, le Lawson, le William L. Douglas (1903, six-mâts) et le Kineo (1903, cinq-mâts).

On distingue la goélette du brick : la première est gréée avec des voiles auriques, tandis que le deuxième possède des voiles carrées, gréées sur des vergues, ainsi qu’une brigantine à l’arrière. Il existe également le brick-goélette, gréé en voiles carrées sur le mât de misaine et en voiles auriques sur le grand mât. Voire aussi : goélette à hunier.

Les deux navire-école de la marine nationale française, l’Étoile et la Belle Poule, anciens voiliers de pêche à la morue sur les bancs de Terre-Neuve sont deux voiliers jumeaux grées en goélette à huniers, c’est à dire qu’ils portent un petit hunier sur le mât de misaine.

En ornithologie, une goélette désigne aussi une hirondelle de mer.


wikipedia

Participez à la discussion, apportez des corrections ou compléments d'informations

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.