Publicité

Publicité
Publicité

Fiches sur les mythes, personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

Suchet, Louis-Gabriel, duc d’Albufera

, par

2 mars 1770 (Lyon) - 3 janvier 1826 (Marseille)

JPEG - 6.5 ko
Suchet, Louis-Gabriel, duc d’Albufera

Fils de soyeux, doté d’une solide instruction, Suchet entre dans la garde nationale de Lyon en 1791 et y monte dans la hiérarchie jusqu’au grade de capitaine. Élu lieutenant-colonel par les volontaires de l’Ardèche en septembre 1793, il commence sa carrière dans la guerre au siège de Toulon. A l’armée d’Italie en 1794, il prend part aux principales batailles. Chef de brigade en 1797 et chef d’état-major de Brune, puis général de brigade en mars 1798, il a des ennuis à cause de sa gestion sous Brune en Suisse, doit venir se justifier à Paris et ne peut partir avec l’expédition d’Égypte.

Général de division et chef d’état-major de Joubert à l’armée d’Italie en 1799, il prend le commandement de cette armée après la mort de son chef à Novi ( 15 août 1799). Coupé de l’armée de Masséna, il se replie sur le Var, puis reprend Gênes, le 22 juin 1800, peu après la capitulation de Masséna. Inspecteur général d’infanterie en 1801, Sachet sert sous Lannes à la Grande Armée en 1805-1806, sous Masséna en Pologne en 1807. Comte de l’Empire en 1808, envoyé en Espagne, il y devient le chef de l’armée dite d’Aragon, se distingue par sa prudence, sa ténacité, enlève une à une toutes les places fortes de Catalogne, établissant une stricte discipline, ne tolérant pas les pillages et les exactions, mais apportant aussi le plus grand soin à l’entretien de ses hommes.

JPEG - 4 ko
Armes de Suchet

La campagne de son armée termine en apothéose avec la prise de 19 janvier 1812). Le titre de duc vient récompenser les mérites de Suchet, le 24 janvier suivant. Il était maréchal de France depuis le 8 juillet 1811. Il évacue lentement le pays de Valence puis la Catalogne en affrontant la guérilla et en empêchant les Anglais de débarquer et ramène son armée en bon ordre dans les Pyrénées Orientales. Rallié à Napoléon durant les Cent-Jours, Suchet est affecté à la défense de Lyon. Louis XVIII lui enlève sa pairie à son retour de Gand mais la lui rend en 1819. Le nom de Suchet est inscrit sur l’arc de triomphe de l’Étoile.


sources : Histoire et Dictionnaire du consulat et de l’empire A Fierro A palluel guillard J Tulard ed Bouquins 1995

Participez à la discussion, apportez des corrections ou compléments d'informations

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.