Publicité

Publicité
Publicité

Fiches sur les mythes, personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

Landing Craft Tank (LCT(7) ou LSM)

, par

Alors que la Seconde Guerre mon­diale se poursuivait, il devenait évi­dent que le problème de tirant d’eau allait empêcher l’utilisation des LST pour certaines opérations. C’est pourquoi les Britanniques proposè­rent la version d’un petit navire court, évasé et maniable (une autre conception nouvelle), qui pourrait soit transporter les véhicules des LST jusqu’au bord des plages (une méthode de débarquement lente), soit fonctionner comme un pont pro­visoire pour relier les grands vais­seaux à la plage. La péniche de débarquement de chars Mk 5 ou LCT(5) était née. Elle pouvait être transportée soit en plusieurs parties vers un théâtre d’opérations particu­lier et être assemblée sur l’eau, soit en entier sur le pont supérieur d’un LST et être mise à la mer en faisant simplement basculer ses 134 t par­dessus bord. C’était une péniche lente, effectuant de courtes distan­ces, et presque cinq cents modèles furent construits aux Etats-Unis avant que la péniche de débarquement de chars Mk 6 ou LCT(6) soit mise en service. Elle possédait à peu près les mêmes dimensions que la LCT(5), mais le pont y était à tribord afin de permettre l’opération de traversée proposée au départ. Les diesels dispo­nibles étaient équipés d’une propul­sion à trois hélices qui améliorait quel­que peu la manoeuvre de la péniche.
Certaines LCT(5) et LCT(6) livrées aux Britanniques furent par la suite rallongées d’environ 12 m. A peu près à la même époque, en 1943, les Américains conçurent leur première grande péniche en partant de zéro, qui fut baptisée pour quelque temps péniche de débarquement de chars Mk 7 ou LCT(7). Puis, comme il s’agissait d’un bâtiment qui était, en fait, un mélange de la LCT et du LST, il fut nommé LSM (navire de débarquement moyen). Bien qu’il fût plus grand qu’une LCT(3), il avait des lignes plus pures et l’avant était celui d’un bateau avec des portes qui basculaient verticalement. De plus il était capable de traverser les océans à 12 noeuds. En conséquence, sa capacité se réduisait à trois chars, lourds ou cinq chars moyens. Le TSM avait une haute tour caractéristique, située au milieu du bateau tribord, et un logement clos pour cinquante hommes.

Caractéristiques

LCT(7) ou LSM

Déplacement :

à vide, 513 t ;
à pleine charge, 900 t.

Dimensions :

longueur, 62 m ;
largeur, 10,40 m ;
tirant d’eau,1 m/2,10 m.
Appareil propulsif  : 2 diesels développant 2 800 ch entraînant 2 arbres.

Performances :

vitesse maximale,13 noeuds ;
autonomie à 11 noeuds, 6 486 km.
Armement  : 2 canons simples de 40 mm AA et 6 canons simples de 20 mm AA.
Capacité  : 3 chars lourds ou 5 chars moyens.
Effectif complet : 52 hommes.

Participez à la discussion, apportez des corrections ou compléments d'informations

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.