Publicité

Publicité
Publicité

Fiches sur les mythes, personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

Landing Craft Support

, par


Les péniches de débarquement n’étaient pas toutes utilisées pour le transport d’hommes ou de machines : un nombre considérable d’entre elles furent transformées en navires de guerre, même si cela n’était pas très orthodoxe. Certaines, comme la péniche de débarquement de D.C.A., ou LCF, furent produites pour apporter une protection AA là où un soutien maritime régulier ris­quait de manquer, tandis que la péniche de débarquement de sou­tien, ou LCS, était capable d’aller directement sur la côte et de fournir un soutien immédiat aux soldats déjà
sur la plage, en particulier au moment difficile où le principal bar­rage de tirs se relâche et où les trou­pes d’assaut arrivent sur la plage.
A la fin de l’année 1941, deux pro­totypes de LCF furent produits à par­tir des coques de LCT(2). Le premier était une « Rolls-Royce » avec deux canons jumelés de 102 mm HA et trois canons de 20 mm. Outre le tra­vail que cela demandait, et qui était considérable, ces canons étaient déjà largement utilisés sur un grand nom­bre de navires d’escorte et, de plus, la structure de la LCT n’était pas solide et, dernier inconvénient mais non pas le moindre, l’appareil de guidage associé aux mouvements du navire n’était pas très précis. De façon plus réaliste, la LCT(2) possé­dait huit canons-mitrailleuses simples et quatre canons de 20 mm. De tel­les armes étaient plus faciles à se procurer, et non seulement elles pouvaient projeter sur les avions un nombre considérable de rafales, mais elles pouvaient aussi devenir dévastatrices face à tout personnel ennemi assez fou pour traverser à terre la ligne de soutien. Ainsi, les formes finales de la LCF étaient basées sur la LCF(2), et les LCF(3) et LCF(4) étaient respectivement construites sur les coques des LCT(3) et LCT(4), leur rampe à l’avant étant attachée en permanence et un faux pont ajouté au-dessus de la cale de cargaison. Un perfectionnement supplémentaire fut obtenu avec la LCS, qui transportait une arme de calibre moyen, soit seule, soit associée à une autre arme, et était utilisée pour attaquer les véhicules blindés ennemis, ou des mortiers utilisés, eux, pour engager le combat avec l’infanterie.

Caractéristiques

LCF(3)

Déplacement :

à vide, 420 t ;
à pleine charge, 515 t.

Dimensions :

longueur, 58,10 m ;
largeur, 9,40 m ;
tirant d’eau, 1,10 m/2,10 m.
Appareil propulsif : 2 diesels développant 1 000 ch entraînant 2 arbres.

Performances :

vitesse maximale,9,5 noeuds ;
autonomie à 8,5 noeuds, 2 688 km.
Armement  : 8 canons-mitrailleuses simples et 4 canons simples de 20 mm AA.
Effectif complet : 68 hommes.

Participez à la discussion, apportez des corrections ou compléments d'informations

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.