Publicité

Publicité
Publicité

Fiches sur les mythes, personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

Freyr

, par

« Seigneur ». Dieu vane.

Freyr, fils de Njôrdr, est le frère jumeau de Freyja. Excepté les incidences sexuelles, tout ce qui a été dit de Freyja peut valoir ici. Comme sa jumelle (et peut-être épouse), Freyr est par excellence le dieu vane de la fécondité-fertilité. Il semble particulièrement lié aux Suédois.

Lorsque, vers 1075, Adam de Brême décrira le grand temple d’Uppsala (qu’il n’a pas vu, il rapporte un témoignage), il y situe la statue du dieu « Fricco cum ingenti priapo ». Comme Freyja, Freyr est en relation avec le verrat ou le sanglier, Gullinbursti (« aux soies d’or »), ou Svfagr ss (« Porcelet des Suédois »). Un très beau mythe, relaté dans la Skirnisfôr (Edda poétique), montre le dieu Freyr transi d’amour pour la belle géante Gerdr qu’il a aperçue depuis son trône céleste. Freyr délègue son serviteur Skirnir (l’Étincelant) pour faire une demande en mariage dans les règles ; Skirnir exige en échange son glaive (ainsi aux Ragnarôk, le dieu, désarmé, sera vaincu), puis exécute sa mission ; Gerdr refusant ses propositions, Skirnir en vient aux pratiques magiques et menace la belle de la frapper de frigidité (ou de nymphomanie). Gerdr cède alors et donne rendez-vous au beau dieu. Il y a longtemps que l’on a proposé de ce mythe une interprétation naturiste : Freyr est le dieu solaire printanier qui s’unit, par violence, à la terre printanière germinante (le substantif gerdr peut renvoyer au norvégien den inngjerdete, « celle qui est entourée d’un enclos »).

D’autre part, tout comme son père Njôrdr, Freyr règne sur la navigation : il possède le bateau magique Skidbladnir qui se replie après usage, en sorte que le dieu peut le mettre dans sa poche - sans doute l’image de ces bateaux processionnels démontables, utilisés il y a quelques siècles encore dans le Nord, que l’on retrouve dans un récit islandais de la fin du xnie siècle, Ôgmundar thàttr dytts. Dans ce récit, un certain Gunnarr helmingr (« la moitié », surnom possible pour un jumeau ou une parèdre) participe à un culte processionnel offert à une « déesse » ; il s’agit en fait d’une femme, avec laquelle il cohabite et qu’il met enceinte, à la grande joie de la population (un culte de ce type est décrit par Tacite dans la Germania).

Tous ces traits attestent de l’antiquité du dieu et de son culte en Scandinavie, pays de navigateurs où l’élément liquide et le bateau ont joué depuis toujours un rôle considérable.

Une autre tradition fait de Freyr le prince des Alfes. Il habiterait Âlfheimr (Monde-des-Alfes) et, si les Alfes sont bien des divinités de la fertilité, le rapport pourrait aller de soi.

En revanche, il se peut que Freyr coïncide avec un roi des Ynglingar (Suède centrale), dynastie à laquelle il aurait donné son nom : il se serait alors appelé Yngvi ou Yngvi-Freyr, soit l’équiva lent d’Ingunar-Freyr (que nous trouvons dans la Lokasenna 43 de l’Edda poétique) ; ce nom remontait à un *Inguaz, que l’on retrou­verait derrière les Ingva ;ones cités par Tacite comme l’une des peu­plades habitant la Germanie. Cela expliquerait qu’il ait bénéficié d’un culte bien attesté, ne serait-ce que par la toponymie ; et l’on trouve même, dans les sagas islandaises, des freysgodar qui seraient ses serviteurs. La Saga des chefs du Val-au-Lac (Vatnsdcela saga 12) nous livre une histoire d’amulette magique de Freyr qui se déplace par enchantement de Norvège en Islande, où elle aura une fonction fondatrice et tutélaire.


Régis Boyer - Héros et Dieux du Nord - Ed Tout L’Art (1997)

Participez à la discussion, apportez des corrections ou compléments d'informations

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.