Publicité

Publicité
Publicité

Fiches sur les mythes, personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

Casque Adrian

, par

Le casque Adrian M 1915 était le casque militaire distribué aux troupes françaises pendant la Première Guerre mondiale. Il fut conçu dans l’urgence quand des millions de soldats se retrouvèrent engagés dans la guerre de tranchées et que les blessures à la tête devinrent une proportion significative des pertes sur le champ de bataille.

Il remplaçait une cervelière en acier adoptée en février 1915 et fut distribué à partir de septembre 1915.

Ces casques sortent des usines Japy et ont été conçus par le contremaître Louis Kuhiv. Ils ont été commandés par l’intendant Adrian, et garderont ce nom (d’Adrian).

Le casque Adrian était conçu pour protéger les soldats des éclats des obus qui explosaient au-dessus des tranchées. La présence d’un cimier est une réminiscence des casques de cavalerie ; il est destiné à amortir des chocs venant par le dessus (le cimier s’écrase, puis le choc est transmis à la bombe du casque). Comme la plupart des casques de cette époque, il n’était pas question d’essayer d’arrêter l’impact direct d’une balle de fusil ou de mitrailleuse. Le casque était fait d’acier doux d’une épaisseur de 7/10 mm il pèse 765 grammes seulement, plus léger que les casques allemands (Stahlhelm) et britanniques (casque Brodie) qui apparurent par la suite (février 1916 pour le casque allemand, fin 1915 pour le casque anglais). De couleur bleu horizon, il etait, contrairement à ces derniers, constitué de 3 pièces, le casque lui même, la visière avant et la visière arrière, et avait en plus le cimier. A l’avant du casque etait vissé l’insigne de l’arme (infanterie, artillerie, cavalerie...), la plus connue étant celle de l’infanterie, une grenade explosant surmontée d’une flamme, estampillée des initiales "RF".

Plus de vingt millions de casques Adrian 1915 furent produits, et adoptés largement par d’autres pays, comme l’Italie, la Belgique, la Thaïlande, la Russie, la Roumanie, la Pologne ou la Serbie. Le modèle soviétique, muni d’une large étoile rouge, devint un symbole des soldats de ligne d’URSS.

En 1926, une nouvelle version du casque Adrian fut adoptée. Fabriquée en acier plus résistant, d’une seule pièce plus la crête, il en fut produit 3 millions d’exemplaires. A partir de 1935, le kaki remplaça le bleu horizon dans l’armée française et donc la couleur du casque en fut modifiée, de teintes allant du kaki jaune au kaki vert en passant par le marron. Dans l’armée française, le casque Adrian (essentiellement dans sa version 1926) était l’équipement standard jusqu’après la Seconde Guerre mondiale, et fut utilisé par les forces de police jusque dans les années 1970. Certains exemplaires ont une certaine cote chez les collectionneurs.


sources wikipedia

Messages et commentaires

  • Bonjour, visionnant ce site dans un but de recherches plus approfondies, je me permets de vous signaler une erreur dans la mention du nom du contremaitre de l’usine JAPY. Il s’agit de Louis KUHN et non KUHIV.
    Louis KUHN était mon arrière grand-père, effectivement contremaitre à l’usine JAPY de Lafeschotte dans le Doubs. Il a été chargé de la création du prototype de ce casque qui allait devenir une des principales protections des soldats de la Grande Guerre. Je me tiens à votre disposition pour de plus amples renseignements si vous le souhaitez. Je vous remercie de prendre en compte cette remarque importante pour mon histoite familiale.
    Cordialement à vous. Daniel KUHN.

    Répondre à ce message
    • Bonjour.
      Je m’intéresse à la conception et fabrication du casque Adrian, et donc à votre arrière grand-père. J’ai compris qu’il avait réalisé le prototype du casque défini par l’intendant Louis Adrian et que Joffre l’avait approuvé en février 1915. Dommage que ce casque ne se soit pas appelé Adrian-Kuhn...
      J’ai noté sur internet ses dates de naissance et décès : 1886-1957.
      Sont- elles exactes ?
      Où est-il né, quels enfants a-t-il eu ? Duquel êtes-vous le descendant ?
      Quels sont ses lieux de résidence et décès et où peut-on voir sa sépulture ?
      Merci de me communiquer d’autres renseignements intéressants à son sujet que vous auriez en votre possession.
      Avec mes félicitations pour le travail de votre arrière grand-père.

      Guy Mollaret
      Association AVALFORT
      Pugey (25)

      Répondre à ce message
  • Bonjour,
    heureux de faire la connaissance du petit fils de Louis KUHN.
    Passioné du casque Adrian, je suis intéressé par tout renseignements concernant les entreprises ayant conçu et fabriqué ce casque. Avez-vous des archives de la société ? L’entreprise JAPY a t elle également conçu des attributs ?
    Cordialement
    Gérard

    Répondre à ce message

Participez à la discussion, apportez des corrections ou compléments d'informations

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.