Publicité

Publicité
Publicité

Fiches sur les mythes, personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

Robert III d’Artois

, par

Robert III d’Artois, né en 1287, seigneur de Domfront, reçoit en 1310 le comté de Beaumont-le-Roger en dédommagement du comté d’Artois auquel il prétendait.

JPEG - 31 ko
Robert III d’artois
photo BNF - Licence inconnue

Il est le fils du Capétien Philippe d’Artois, seigneur de Conches-en-Ouche et de la Capétienne Blanche, fille du duc Jean II de Bretagne.

La mort prématurée de son père Philippe d’Artois va écarter Robert III de la succession du comté d’Artois. À la mort de Robert II, le grand-père de Robert III, c’est sa fille Mahaut qui prend possession de l’héritage, et le jeune Robert III ne peut songer à faire valoir une représentation des droits de son père qu’ignore la coutume d’Artois.

Il s’oppose cependant très vite à sa tante, prend la tête du mouvement féodal en 1316, fait deux procès à Mahaut devant la Cour des pairs (1309 et 1318) et les perd.

La rancœur et les intrigues entre Mahaut (appelée parfois Mathilde) et Robert vont émailler toute la période et finir par mettre le feu aux poudres entre la France et l’Angleterre et déboucher sur la guerre de Cent Ans.

Marié à Jeanne de Valois, sœur du roi Philippe VI, il est influent au Conseil royal.

L’exemple de la succession de Flandre le conduit à engager une nouvelle action judiciaire, pour laquelle il a le tort d’invoquer la volonté de son père, attestée par un faux fabriqué de toutes pièces par Jeanne de Divion.

JPEG - 55.8 ko
Statue du comte Robert III d’Artois au château de Versailles
Date de création de l’image : Avril 2003
Licence : Licence GFDL. Auteur : Flore Allemandou

Après la mort de Mahaut en 1329, le roi prend le comté sous sa garde. La mise en évidence du faux fait perdre à Robert son procès, Jeanne de Divion est condamnée au bûcher et Robert est dépossédé de tous ses biens (1331) et banni en 1332.

Définitivement dépossédé, sous la menace de la justice royale, c’est plein de rancœur qu’il fuit la France. Exilé en Flandre, puis en Brabant et même en Avignon, il trouve finalement refuge en Angleterre, où il incite Édouard III à déclencher la Guerre de 100 Ans. Celui-ci le fait comte de Richmond.

Servant dans l’armée anglaise, il est mortellement blessé sous les remparts de Vannes au début de la guerre de Succession de Bretagne et meurt en 1342.

Maurice Druon en fait le personnage principal (le « héros », pourrait-on dire) de la suite de romans historiques Les Rois maudits.

De son mariage avec Jeanne de Valois, fille de Charles de Valois et de Catherine de Courtenay, il avait eu : Jean (1321-1387), comte d’Eu Jeanne (1323-1324) Jacques (1325-ap.1347) Robert (1326-ap.1347) Charles (1328-1385), comte de Pezenas

Récupérée de « http://fr.wikipedia.org/wiki/Robert_III_d%27Artois »


Voir en ligne : http://fr.wikipedia.org/wiki/Robert...

Participez à la discussion, apportez des corrections ou compléments d'informations

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.