Publicité

Publicité
Publicité

Fiches sur les mythes, personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

Guerre aérienne au Vietnam : Johnson veut gagner la guerre

, par

Les choses allèrent de mal en pis. En 1963 Diem fut assassiné, laissant la place au régime de Khanh. Le territoire effectivement gouverner par Saigon se réduisait aux villes , le reste étant laissé au vietcong. Le corps de défense civile et la garde civile étaient souvent mal vu par la population.
Les Viet Congs se battaient mieux que les troupes sud vietnamiennes pourtant mieux armées , mieux nourries et amenée par hélicoptère sur les lieu des combats.

Le torrent de dollars déversé sur Saigon ne faisait qu’alimenter les intrigues et la corruption politique .
Mao prophétisa :" si la guerre que les américains mènent au Vietnam tourne a leur désavantage cela signifie qu’il peuvent être battu n’importe où "
Les communiste ne se rendirent pas compte de la volonté du president Johnson de gagner la guerre.
Les attaques Vietcongs su Bien Hoa , Pleiku, et la base US de Da Nang (Tourane) et un destroyer de l’US Navy amenèrent une riposte américaine aussi vigoureuse qu’inattendue . Des raids aérien furent menés contre le Nord Vietnam à partir de porte avions croisant dans le golfe du Tonkin . Les forces tactiques américaines rentrèrent en action a un niveau de plus en plus élevé autant contre le Vietcong au sud que contre des objectifs stratégiques au nord.

Le 8 mars 1965 les Marines débarquèrent a Da Nang marquant le début de l’engagement direct des Etas Unis .
Un escadron de F105 Thunderchief attèrissait au même moment sur une base en Thaïlande.
IL est absolument évident que si les forces américaines n’étaient pas intervenue l’administration de Saigon aurait été balayée dix ans plus tôt.
L’Amérique décida de retourner la situation, et l’intensité du conflit augmenta. Les troupes américaines brûlaient quatre fois plus de munitions qu’en Corée, et à peine moins que les forces engagées en Europe durant les années 1944-1945. Plus de la moitié des forces aériennes se composait de chasseurs-bombardiers : leA-1, avec ses excellentes capacités de charge, d’autonomie, de résistance aux dommages ; le F-100 Super Sabre, aussi bien utilisé pour l’appui au sol que pour couvrir la chasse ; le F-105 qui assura de- 1965 à 1968 75 % des ’missions de l’USAF sur le Nord-Vietnam (et qui en paya le prix) ; le F-4 Phantom II, avion multi-rôles, excellent dans toutes les missions, dont les défauts furent peu à peu supprimés (installation d’un canon fixe Vulcan de 20 mm, installation de volets de bord d’attaque pour améliorer la maniabilité) ; le Skyhawk A-4, peut-être le plus efficace de tous ; l’A-6 Intruder, le seul capable de toucher un objectif par tous les temps et de nuit ; le nouveau Corsair II A-7, arrivé plus tard dans la guerre, avec la Navy et les marines, puis avec l’Air Force (modèle A-7D) en 1972. Ces avions assurèrent l’essentiel des missions de combat pendant les dix ans de l’engagement américain.


sources : Connaissance de l’histoire ed hachette 1978

Participez à la discussion, apportez des corrections ou compléments d'informations

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.