Publicité

Publicité
Publicité

Fiches sur les mythes, personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

Durandal

, par

Durandal est le nom de l’épée du chevalier Roland.

La mort de ce dernier à Roncevaux dans une embuscade tendue par des Basques est racontée dans la chanson de Roland (où les Basques sont remplacés par les Maures). Sentant sa fin approcher, Roland tenta de briser Durandal sur un rocher, pour éviter qu’elle ne soit prise par l’ennemi. Mais la lame resta intacte et fit éclater la roche, ouvrant la Brèche de Roland. Une version de la légende veut que Roland ait alors appelé l’archange Saint Michel à l’aide, puis lancé l’épée vers la vallée. Celle-ci traversa alors miraculeusement plusieurs centaines de kilomètres avant de se ficher dans le rocher de Notre-Dame de Rocamadour où on peut encore l’admirer aujourd’hui.

Durandal vient de Dragvendill : glaive/épée, nom norvégien, ancienne épée de la famille de Rafnista, est à l’origine du mot Durendal : « force aveugle » en gallois, qui a donné son nom à Durandal. Épée appelée Flæmberg : « Flamberge », de Flæma : « chasse » et Berg : « roc », littéralement : « chasse roc » en norrois, cette dernière fut plus tard attribuée à Renaud de Montauban par son cousin, le magicien Maugis, dans la chanson de geste française des Quatre fils Aimon.


sources wikipedia

Messages et commentaires

  • Merci pour ces infos.
    qu’en est-il de cette autre version ?
    qui dit que Durandal serait la traduction de Roncevaux.

    " Durandal la traduction en langue germanique du nom français Roncevaux :
    « ronce » (en français) = « doorn » (en néerlandais ou en flamand) = « Dorn » (en allemand) ;
    « vaux » (pluriel de « val », en français) = « daal » (en flamand) = « Thal » ou « Tal » (en allemand) ;
    donc « ronce - vaux » (en français) = « doorn - daal » (en flamand) = « Dorn - Thal » (en allemand).

    Selon ces étymologistes la similitude entre « doorndaal » ou « Dornthal » et « durandal » a peu de chance d’être accidentelle. Charlemagne parlait un dialecte germanique et non une langue romane. Il n’est donc pas surprenant que le nom d’un objet supposé daté de cette époque soit une traduction du lieu de son emploi dans l’autre langue employée alors."
    (sources Wikipedia)

    Répondre à ce message

Participez à la discussion, apportez des corrections ou compléments d'informations

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.