Publicité

Publicité
Publicité

Fiches sur les mythes, personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

Heaume

, par

Le heaume est un casque de cavalerie emblématique de la chevalerie, protégeant toute la tête.

Durant l’Antiquité, les Grecs portaient déjà un casque rappelant par sa forme le heaume médiéval et le casque romain enveloppait exactement le crâne de la même manière, mais ils laissaient tous deux le visage à découvert. À son apparition à la fin du XIIe siècle, le heaume était d’abord constitué d’une simple calotte d’acier à laquelle était fixé un masque couvrant le visage puis il évolua en enclosant totalement la tête pour un meilleure protection. Le casque conique à nasal (d’origine normande), utilisé jusque là en Europe depuis le Xe siècle, sortira définitivement de l’usage au XIIIe siècle.

Les améliorations successives du casque, qui consistèrent à couvrir de plus en plus le visage, rendirent difficile l’identification de son propriétaire. On peut voir, sur la tapisserie de Bayeux, Guillaume de Normandie obligé de relever son casque pour montrer à ses hommes qu’il est toujours en vie. On pense que c’est cela qui a donné naissance à l’héraldique, science des blasons, afin d’identifier les combattants par leurs armoiries.

Le heaume pouvait faire preuve d’une certaine recherche artistique, avec des motifs floraux ou géométriques obtenu par peinture, ajout de rivets surnuméraires ou de reliefs décoratifs métalliques, sculpture de la croix de renfort la partie faciale, etc. Lors de l’ouverture des tournois, les heaumes des participants étaient surmonté d’un cimier, à la manière des casques antiques, bien que parfois beaucoup plus travaillés. L’ensemble était disposé près de l’écu armorié pour la montre des heaumes, parade au cours de laquelle les hérauts identifiaient les jouteurs, et les dames pouvaient débouter les chevaliers qui avaient manqué de respect au beau sexe.

Forme et évolution

Au début du XIIIe siècle, dans un soucis de mieux protéger le visage, fut créé le heaume cylindrique, enveloppant la tête entière avec des fentes pour les yeux. Bien que peu d’armes contondantes pussent alors venir jusqu’à la tête du chevalier, le sommet plat consitutait une régression par rapport au casque précédemment en usage. L’amélioration des techniques de forgeage au cours du XIIIe siècle permit de revenir à une forme conique , ce qui rendait moins vulnérable au coups portés sur le dessus de la tête. Finalement, le heaume prit une forme ogival, dite en pain de sucre au XIVe siècle.

Dans le même temps, afin de laisser moins de prises pour les flèches et surtout les lances des adversaires chargeant avec la nouvelle technique de la lance couchée, les ouvertures d’aération, de même que celles pour la vue, diminuèrent fortement en nombre pour les premières et en taille pour les secondes. Ce heaume était lourd et rendait la respiration difficile ce qui explique qu’il était uniquement porté pendant le combat.

Vers le début du XIVe siècle, le masque facial devint mobile, permettant ainsi d’avoir le visage à découvert en dehors des moments critiques . Cette dernière évolution, améliorant considérablement le confort du chevalier, préfigurait l’arrivée du bassinet, plus légér, mieux étudié pour dévier les coups et dont la visière facilitait grandement la respiration.

Vers la fin du XIVe siècle, un nouveau heaume très renforcé apparut : le heaume à tête de crapaud. Ses surfaces fuyantes permettaient de dévier les coups et il fut très utilisé dans les tournois et joutes.

Le heaume cesse complètement d’être utilisé à la fin du XVe siècle, remplacé par l’armet et la salade.


sources wikipedia

Participez à la discussion, apportez des corrections ou compléments d'informations

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.