Publicité

Publicité
Publicité

Fiches sur les mythes, personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

Cimeterre

, par

Un cimeterre est un type de sabre à lame courbée principalement utilisé en Asie de l’Ouest (Moyen-Orient).
« Emprunt à l’italien scimitarra , lui-même emprunt au persan šamšir « épée »

Il existe très peu d’informations sur l’origine géographique exacte du cimeterre. Mais tout semble indiquer que des armes en forme de cimeterre aient été développées à partir de celles qu’utilisaient les Macédoniens sous Alexandre le Grand, comme l’épée « Kopis » qui elle-même dérive de l’épée égyptienne « Khépesh ».

Le sabre courbe dénommé « shamshir » n’existait pas au moyen-orient avant le XIIIe siècle. Sa particularité principale est la teneur de son acier, quelquefois en acier Damas de corroyage ou de cristallisation qui lui confère extrême dureté et souplesse, sans casser.

Le principal lieu de manufacture de ces lames est la Perse, Shamshir veut dire : « queue de lion » en persan. Sa période de pleine expansion va du XVIe au XIXe siècle en Perse et dans l’empire ottoman.
Description

Sa lame courbe en fait une arme très particulière et elle requiert une approche totalement différente d’une épée normale. Si elle est considérée comme une des épées les plus connues et les plus terrifiantes de l’histoire, cela provient du fait que les musulmans en ont fait usage dans nombre de leurs conquêtes.

L’intérêt d’une telle arme, c’est que sa lame courbée permettait de glisser sur les surfaces dures (armure, cotte de mailles, etc.) et permettait de reprendre une attaque manquée. C’est une lame plutôt rapide. De plus, du fait de la courbure de la lame, le sabre tranchait le tissu là où une épée droite se bloquait, empêchant la création d’une plus grande plaie. Ses effets dévastateurs sur le champ de bataille ne faisaient aucun doute.

L’arme atteint parfois les 90 cm (plus de 70 pour la lame). La lame a un seul tranchant et elle se termine par une pointe très efficace pour les coups d’estoc, les coups de taille étant renforcés par l’élargissement et l’alourdissement de la lame vers la pointe. Il subsiste des cimeterres à lame flambée, à quillons redressés vers la pointe, etc. Il faut préciser qu’au sens large, le mot « cimeterre » désigne tous les sabres moyen- ou proche-orientaux.

Utilisé avec bouclier circulaire par des cavaliers en coup de taille exclusivement, il a survécu à l’apparition des armes à feu comme arme d’appoint pendant plusieurs siècles.


Source wikipedia

Participez à la discussion, apportez des corrections ou compléments d'informations

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.