Publicité

Publicité
Publicité

Fiches sur les mythes, personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

Browning BAR M1918

, par

Browning BAR M1918

* Munitions : .30-06 (7.62mm) et 8mm Mauser (export)

* Longueur totale : 1,19 m (M1918/M1918A1) , 1,215 m
(M1918A2)

* Canon : 61 cm, 45,7 cm (M1922)

* Chargeur : 20 coups (droit)

* Masse (arme vide) : 7,26 kg (M1918) , 8,41 kg (M1918A1), 8,82 kg (M1918A2) et 8,74 kg (M1922)

* Cadence de tir : 550 c/min , 350-450 ou 560-650 c/min (M1918A2)

Le Browning BAR (Browning Automatic Rifle) M1918 est un fusil mitrailleur conçu par John Browning en 1916. Il est adopté en 1918 par l’US Army en 1918 pour remplacer les Chauchat M1918 acquis trop hâtivement en 1917. Le FM BAR M1918 (photo), démuni de bipied, est construit par Colt, Marlin et Winchester à 85 000 exemplaire entre 1917 et 1918. Après la Première Guerre mondiale, les firme Colt et FN Herstal (détenteur des brevets Browning pour l’Europe) continue la production du BAR. Au début des années 1920, l’US Cavalry adopte un modèle allégé le BAR M1922. En 1937, l’Armée américaine modifie ses M1918 en y ajoutant un bipied créant le BAR M1918A1. Enfin, en 1940, apparait la version 1918A2 qui sera massivement utilisée au cours de la Seconde Guerre mondiale, de la Guerre de Corée et de la Guerre du Viêt Nam. Parallèlement aux États-Unis, la Belgique (FM Modèle 30/Type D), la Pologne (RKM Wz 28) et la Suède (KSP 21/KSP 37) développent des variantes du FM BAR. De son côté, Colt en proposa deux versions commerciales : le Monitor et le R75.
S

Versions réglementaires américaines

La famille des FM BAR constitua l’arme de soutien du GI des années 20 à la fin des années 1950. Le BAR fut également réglementaire au Costa Rica, en Grèce, au Guatemala, en Indonésie, en Norvège et aux Philippines.

BAR M1918

Ce premier modèle servit les soldats de la 79e Division US en septembre 1918. Parmi ces fantassins figurait le Lieutenant Val Browning, fils de l’inventeur. Il fonctionne par emprunt des gaz. Sa crosse demi-pistolet et le devant quadrillé sont en noyer. Le cache-flamme tubulaire supporte le guidon à lame. La hausse est réglable à œilleton et situé à l’arrière du boîtier. Il tire en rafale ou au coup par coup.

BAR M1922

Cette version utilisée de 1924 à 1940 possède un canon étoffé et raccourci muni d’ailettes de refroidissement. Un bipied fixé sur le canon et un support tubulaire bridé au niveau de la poignée demi-pistolets sont les autres modifications du M1922.

BAR M1918A1

C’est un reconditionnement des M1918 déjà en service. Son nouveau bipied rabattable à platines à pointe d’encrage est monté sur le tube d’emprunt des gaz. La plaque de couche comporte un crochet métallique d’attache à l’épaule. Le devant à été légèrement réduit.

BAR 1918A2 et T34

Le BAR 1918A2 est sans doute le plus produit des BAR. Il est produit de 1940 à 1945 par IBM et New England Small Arms Corporation (structure rassemblant six firmes pour fournir la demande militaire). Il se différencie des précédents par l’adjonction d’un support tubulaire monté sur la crosse (en arrière de la grenadière). Le bipied, fixé en avant du guidon sur le cache-flamme, comporte des patins. Le devant, encore plus réduit, incorpore une plaque métallique de dissipation thermique. La hausse est maintenant emprunté à la mitrailleuse Browning. Le sélecteur des M1918 et M1918A1 cède sa place à un régulateur de cadence de tir. Au cours de la Seconde Guerre mondiale, l’arme est encore modifiée par un dernier raccourcissement du devant avec de nouvelles rainures de préhension, d’une crosse en matière synthétique, d’un régulateur d’emprunt des gaz. À la fin de 1944, apparut une poignée de transport.

Cette version fut employée après 1945 au cours de la Guerre de Corée (remise en fabrication par Royal McBee Typewriter Co). De même les Français en usèrent pendant la Guerre d’Indochine. L’affiche de La 317e Section (un des rares films français sur cette guerre) montre Bruno Cremer portant un BAR sur l’épaule (tenu par le cache-flamme). L’armée sud-vietnamienne lui fit connaître à nouveau le feu entre 1964 et 1975. Taïwan et de nombreux pays sud-américains possèdent encore des BAR dans leur réserves.

FM Modèle 30 et Type D

Le fusil mitrailleur Browning 1930 fut réglementaire dans l’armée belge. Il résulte de la modification du BAR M1918 par Dieudonné Joseph Saive, ingénieur de la FN Herstal et créateur du FAL. Il se différencie principalement par son calibre, sa poignée pistolet et son garde-main proche du Wz 28 dont il est l’évolution. Il fut fabriqué entre 1930 et 1939 pour l’Armée belge et pour l’exportation. Seul le calibre différencie les modèles nationaux et ceux réservés à l’export. En 1932, D.J. Saive conçoit une variante à canon démontable : le FN D. Cette ultime version n’est produite qu’en 1945.

WZ 28

C’est une variante du FM modèle 30 belge adapté pour la 7,92mm Mauser. Le RKM Wz 28 (Fusil mitrailleur modèle 1928) diffèr seulement par la forme de la crosse. Il a été utilisé par la Wehrmacht

* Munition : 7,92mm Mauser
* Longueur : 1,145 m
* Canon : 55 cm
* Masse sans chargeur : 9 kg
* Cadence de tir théorique : 300 ou 600 c/min
* chargeur : 20 balles


sources wikipedia

Participez à la discussion, apportez des corrections ou compléments d'informations

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.