Publicité

Publicité
Publicité

Fiches sur les mythes, personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

Browning M2 cal 50 (12.7mm)

, par

Type mitrailleuse lourde

Date de création 1921

Durée de service 1921 toujour en services dans la ^plupard des forces armées actuelles

Munitions .50 BMG (12.7mm )

Mode d’action emprunt de gaz

Cadence de tir 500 coups/minute

Vélocité 930m/s

Portée pratique 1800 m

Masse (non chargé) 38,1 kg

Masse (chargé) 55,66 kg(avec 105 coups)

Longueur 1653 mm

Longueur du canon 1143 mm

Capacité bande de 105 coups

La Browning M2 est une mitrailleuse lourde chambrée en 12,7 x 99 mm, une munition également connue sous le nom de .50 BMG. La conception de la M2 remonte à la fin de la première guerre mondiale. Elle est le fruit du travail de John Moses Browning et montre une longévité peu commune. Elle connaît un grand nombre de désignation et constitue la principale arme chambrant la puissante munition de 12,7mm qui est un standard de l’OTAN. Tout au long de sa carrière, elle a connu à de nombreuses reprise l’épreuve du feu, notamment lors de la seconde guerre mondiale. Elle est encore en activité de nos jours dans de nombreuses armées.

La M2 est un dérivé d’une mitrailleuse moyenne chambrée en 7,62mm. La munition fut initialement développée pour une application anti-aérienne mais la M2 fut également adoptée pour une utilisation au sol en 1921 par l’armée des États-Unis sous le nom de Model 1921. A cette époque elle était efficace contre l’aviation et contre les blindés.

Elle connu quelques amélioration en 1932 et fut adoptée sous le nom de M2. Elle était alors équipée d’un manchon permettant un refroidissement à eau. Il fut développé une variante pourvue d’un canon plus lourd refroidit par air pour les applications aériennes embarquées. Le canon surchauffait rapidement quand la mitrailleuse était utilisée par l’infantrie, mais l’augmentation de la masse du canon et de la surface d’échange du nouveau canon compensait un peu l’absence de refroidissement à eau. L’absence de celui-ci permettait de l’alléger l’arme d’une vingtaine de kilos et la rendait plus simple à mettre en oeuvre. Cette nouvelle variante fut dénommée M2 HB, HB étant l’acronyme de Heavy Barrel : canon lourd en anglais. En raison de la complexité de l’opération visant à démonter le canon, un système amélioré de changement rapide du canon fut créé. Des versions équipées de canons allégés de 11 kg et de 27 kg furent alors développés.

La mitrailleuse M2 offrit un avantage sensible aux alliés pendant la Seconde Guerre mondiale, elle était suffisamment puissante pour défaire nombre de blindés légers allemands qui eux étaient équipés de mitrailleuses moyennes incapables d’en faire autant et de canons automatiques certes plus puissants que la munition de la M2 mais aussi beaucoup plus rares et beaucoup plus coûteux. A l’inverse en matière de combat aérien, la M2 qui était presque exclusivement employée dans les avions américains de la seconde guerre mondiale manquait de puissance pour le combat aérien de la fin du conflit. Alors que les autres nations mettaient généralement en oeuvre au moins un ou plusieurs canons automatiques à bord de leurs chasseurs, les États-Unis déployaient presque exclusivement la M2 pour des motifs logistiques.

La M2 est une mise à l’échelle de la Browning M1917 afin de pouvoir tirer la puissante munition de 12,7 x 99 mm, étant elle-même un agrandissement de la .30-06 Springfield. La M2 est aujourd’hui une arme refroidie par air, alimentée par bande de cartouches, tirant culasse fermée sur le principe du court recul. Le fonctionnement de ce mécanisme consiste à ce que le canon et la culasse demeurent solidaire lors du tir et reculent tous les deux. Après une course réduite, la culasse se dévérouille et continue son mouvement de recul alors que le canon ne bouge plus. La culasse s’ouvre, éjecte l’étui, tire la bande de cartouche et charge une nouvelle cartouche lors de son mouvement de retour. La cadence de tir théorique varie entre 450 et 550 coups par minutes. La version aérienne des la seconde guerre mondiale présentait une cadence de tir de 600 à 1200 coups par minutes, alors que les M2 jumelées sont synchronisées et présentent une cadence de 300 coups uniquement afin de pouvoir tenir des rafales plus longues. Ces cadences de tir sont bien entendu théoriques, un tir continu à cette cadence mènerait à la destruction du canon au bout de quelques milliers de coups. Dans la pratique, la M2 HB ne peut guère tirer plus de 40 coups par minute lorsqu’elle est employée au sol.

La portée pratique de la M2 est de 1,8 kilomètres lorsque qu’elles est montée sur un trépied M3(la portée maximale est de 7,4 kilomètres). Dans la configuration destinée à être portée et servie par l’infantrie, la M2 pèse 38 kg auxquels s’ajoutent un peu plus de 17 kg pour une bande de munition de 105 coups et 20 kg du trépied M3. Le poids total en ordre de bataille lorsque la M2 est déployée par l’infantrie s’élève donc à un minimum de 72,62 kg. Elle a longtemps été équipée d’une paire de poignée à l’arrière de l’arme et d’une détente "papillon" en forme de V qui doit être pressée avec les deux pouces pour déclencher le tir. Plus récemment une nouvelle détente plus conventionnelle a été développée. L’arme peut fonctionner en automatique ou en semi-automatique.

La M2 a été conçue pour être montée dans un grand nombre de configurations. De ce fait, l’alimentation par bande peut se faire indiféremment par la droite ou la gauche en changeant des pièces du mécanismes. Cette opération simple se fait en moins d’une minute et ne nécessite aucun outil.

Lors des exercices, le tir de balles à blanc nécessite un adaptateur spécifique permettant de conserver une pression suffisamment importante dans le canon pour actionner le mécanisme. Celui-ci est maintenu au bout du canon par trois tiges se fixant à sa base.

Mitrailleuse preferée de papy’ Boyington des tetes brulées ;-)


sources wikipedia

Participez à la discussion, apportez des corrections ou compléments d'informations

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.