Publicité

Publicité
Publicité

Fiches sur les mythes, personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

BREN

, par

BREN Mk 1 et Mk 2
* Munitions : .303 British (7,7x56mm R)/ 8mm Mauser (Chine)

* Longueur totale : 1, 156 m

* Canon : 63,5 cm

* Masse (arme vide) : 10,2 kg

* Masse du chargeur plein : 1,05 kg

* Masse (arme chargée) : 11,25 kg

* Chargeur : 30 coups

* Cadence de tir théorique : 500 coups/min.

Le fusil mitrailleur BREN est entré en service en 1937 dans l’armée britannique. C’est en fait une évolution du FM tchécoslovaque ZB-30 et son nom est la contraction de ses sites d’invention ( Manufacture de Brno et Arsenal royal d’Enfield).

Effectivement en mai 1935, le Royaume-Uni avait obtenu la licence de fabrication du modèle ZBG-34, un version modernisée du modèle 26. Au cours de la Seconde Guerre mondiale, l’Australie(Manufacture de Lithgow), l’Inde (arsenal d’Ishapore) et le Canada suppléèrent l’arsenal d’Enfield (ayant construit 280000 BREN) et groupe britannique Monotype pour armer les Alliés, la Chine et les mouvements de résistance en guerre contre l’Allemagne (dont les FFI et FFL) et le Japon.

Cette arme produite en quatre versions (Mark 1 à Mark 4) se différenciant par des détails simplifiant la fabrication et par la longueur du canon.Les MK 1 et 2 furent distribuées aux fantassins quant aux MK 3 et 4 apparus à la toute fin du conflit étaient destinés aux parachutistes. Le FM BREN servit occasionnellement d’arme anti-aérienne (avec un trépied spécial) et d’armement principal du Bren-Carrier.

Le chargeur cintré, dû à la conicité de l’étui de sa munition), accueillant 30 coups (rempli seulement de 38 cartouches sur le terrain) étant indroduit par le dessus du boîtier-culasse, les organes de visée hausse et guidon sont décalés sur le côté gauche. Contrairement à de nombreux FM, le canon du BREN est démontable pour être changé quand il s’échauffe. La crosse, la poignée-pistolet et la poignée de changement de canon du Bren sont en bois.

L’arme très appréciée des combattants, notamment grâce à sa fiabilité, est construite de 1938 à 1958. Après 1958, de nombreux BREN en .303 British (son calibre d’origine) sont convertis en 7,62 OTAN (L4) continue à équiper l’armée britannique et de nombreux pays du Commonwealth pour créer une uniformité de munitions avec les fusils L1A1 et les mitrailleuses L7. Les FM BREN connurent la Guerre d’Indochine et participent ensuite à de nombreux conflits dont la Guerre de Corée, la Guerre des Malouines ou la Guerre du Golfe.

Variantes

La longue carrière opérationnelle du FM BREN (de 1940 à 1990 environ) explique l’existence de 14 versions.

Mark 1

Cette version originale produite à partir d’août 1938 est très proche de l’arme tchèque. Il comporte une béquille de crosse repliable.

En 1940, les ingénieurs britanniques y apportent une première modification pour en faciliter la production. Ils créent alors le Mk 1 (M).

Mark 2 [modifier]

Apparu en 1941. Une nouvelle simplification du Mk 1. Produit par le groupe Monotype avec des pièces venant de plusieurs sous-traitants. C’est le plus répandu des BREN. Les Canadiens en ont fabriqué une variante en 8mm Mauser pour les chinois nationalistes de Tchang Kaï-chek.


sources wikipedia

Participez à la discussion, apportez des corrections ou compléments d'informations

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.