Publicité

Publicité
Publicité

Fiches sur les mythes, personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

Aton

, par

Aton est un dieu éphémère de la mythologie égyptienne du Nouvel Empire.

Amenophis III (le bâtisseur) donna à Aton un rôle prédominant durant son règne. Mais c’est son fils, Amenophis IV, qui fera de la personnification du disque solaire, Aton, le dieu unique de l’Égypte. Amenophis IV prendra le nom de Akhénaton (celui qui est utile à Aton) et construira pour lui une nouvelle capitale : Akhetaton, l’Horizon d’Aton, (El-Amarna en arabe).

Akhénaton fait du culte d’Aton une véritable révolution ésotérique. Aton, « père et mère de toute création », est un dieu unique (à l’époque, le polythéisme est de rigueur dans tout le monde connu) et universel (il ne limite pas ses bienfaits à l’Égypte). De plus, Aton n’a pas de forme, et les fidèles n’ont pas besoin de prêtres pour faire l’intermédiaire entre eux et le dieu. Certains pensent que le culte d’Aton est à l’origine du judaïsme qui lui emprunte beaucoup de ses concepts et qui verra le jour dans la population juive d’Égypte moins d’un siècle plus tard (c’est la thèse de Sigmund Freud dans L’homme Moïse et la religion monothéiste).

Autrefois représenté sous les traits d’un homme à tête de faucon, Aton sera, sous le règne d’Akhénaton, représenté sous la forme d’un disque solaire, dont les rayons terminés par des mains, tendent la clef de vie (Ankh) aux humains. Il est le symbole du soleil, et ses rayons sont les rayons divins qui transmettent la vie sur terre.

Les intercesseurs entre Dieu-Aton et le peuple est le couple royal : toute prière à « Dieu » doit passer par les enfants du Soleil. Le culte rendu à l’astre était bien trop abstrait dans la mentalité des égyptiens : ils n’étaient pas prêts.

Considéré comme le créateur du monde (au même titre que Amon), il se heurta au puissant clergé traditionaliste et ne put s’imposer que grâce au pouvoir du pharaon Akhénaton qui interdit le culte des anciens dieux et retira aux prêtres d’Amon le pouvoir et les richesses qu’ils avaient accumulés. À la mort d’Akhénaton (ou sous le règne du jeune Toutankamon), le culte d’Aton retourne dans l’oubli et le culte d’Amon est rétabli. La ville d’Akhetaton est abandonnée et la cour retourne à Thèbes. Le premier monothéisme officiel du monde aura duré huit ans, mais il est probable que ce culte ait été transmis de génération en génération, bien qu’on en ait aucune preuve.

« Tu apparais, splendide, à l’horizon du ciel, ô Aton vivant, créateur de la vie. [...] Tu remplis toute contrée de ta perfection... Quand tu dissipes les ténèbres en dardant tes rayons [...] les habitants se lavent, s’habillent, et leurs bras se dressent pour t’adorer ; le pays tout entier se met au travail, tout le bétail est satisfait de sa pâtures ; arbres verdoient ; les oiseaux s’envolent de leur nid »

Extrait de l’Hymne à Aton.

Participez à la discussion, apportez des corrections ou compléments d'informations

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.