Publicité

Publicité
Publicité

Fiches sur les mythes, personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

"Market garden" contexte

, par



Hollande, septembre 1944

Eisenhower finit par admettre le plan audacieux dû à l’imagination de Montgomery : foncer à travers les Pays-Bas avec ses blindés et ses aéroportés pour déborder les défenses allemandes. Mais « Market Garden » ne fut pas dotée de tous les moyens nécessaires. C’est finalement l’échec devant Arnhem qui empêcha d’exploiter les autres succès.
Faute d’un nombre suffisant d’avions de transport, les parachutistes britanniques allaient sauter par petits paquets... au centre même d’un rassemblement de forces ennemies beaucoup plus important qu’on ne l’avait estimé. Après avoir atteint le pont clef sur le Rhin inférieur, ces hommes allaient être anéantis et leur sacrifice sonner le glas de tout espoir d’en finir avec la guerre en Europe au cours de l’année 1944.

Au moment où les armées alliées s’approchaient lentement de la frontière du Reich, la résistance des Allemands se fit plus coriace. Le général Dempsey, qui dirigeait la He armée britannique, constatait à chaque instant ce durcissement. Ses éléments de tête se trouvaient maintenant de plus en plus sérieusement accrochés par des unités de jeunes hitlériens, par des groupements formés d’hommes prélevés dans les centres de convalescence et les services et même par des pilotes de la Luftwaffe dont les escadrilles étaient retenues au sol faute de carburant. Par petits groupes, dans les maisons isolées, le long des innombrables petits cours d’eau qui coupaient la lande sablonneuse ou dissimulés dans des marécages difficiles d’accès, ces patriotes irréductibles, bien persuadés qu’ils défendaient le seuil de la mère patrie, combattaient avec un courage désèspéré.

Les rapports des services de renseignements britanniques faisaient état, avec ironie, d’unités ennemies mal entraînées et formées à la hâte : < Si l’on tient compte de la qualité autant que de la diversité des troupes que l’ennemi trouve à nous opposer aujourd’hui, on a l’image des efforts entrepris par le Reich pour redresser la situation : on y rencontre des parachutistes, des pilotes, des agents de police et des marins, des garçons de seize ans et des hommes atteints d’ulcère du duodénum... »
Recrutés un peu partout, inexpérimentés, certes, ils l’étaient... Mais c’étaient bien ces mêmes hommes qui retardaient l’avance des Alliés !


Les articles de ce dossier sont extrait d’un article de Christopher Hibbert parut dans Historia magazine n 77 mai 1969
http://www.oisterwijk-marketgarden.com/plan-garden-.html

Participez à la discussion, apportez des corrections ou compléments d'informations

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.