Publicité

Publicité
Publicité

Fiches sur les mythes, personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

Les assiégés contre-attaquent

, par

Les assiégés à leur tour prennent l’offensive. Une nuit, ils franchissent à l’aide de longues planches le fossé du camp romain sur l’isthme et commencent à arracher la palissade et à attaquer l’ennemi. C’est la panique parmi les troupes de Manilius , une fois de plus, Scipion, par une maneeuvre hardie, va les sauver en chargeant les Carthaginois avec la cavalerie.

Le consul décide de renforcer les défenses de son camp puis, le ravitaillement des troupes étant difficile, il envoie les tribuns, à tour de rôle avec une forte escorte, réquisitionner bois, fourrage et vivres dans les environs. Tous ont fort à souffrir des embuscades d’Hasdrubal et de Phaimas, à l’exception de Scipion Émilien ; la renommée du jeune chef dépasse de plus en plus le cadre de ses propres troupes et il devient rapidement le capitaine le plus efficace et le plus populaire de l’armée romaine.

Manilius, assez jaloux de son subordonné, décide de rétablir son prestige et organise une expédition contre Néphéris, bourg situé sur la hauteur, à une trentaine de kilomètres au sud-est de Tunis. Hasdrubal y tient son quartier général et, de cette position, peut surveiller et menacer les Romains. Mais le consul, assez inexpérimenté dans l’art de la guerre, engage mal l’affaire, malgré les conseils formels de Scipion qui réussit une fois de plus à dégager in extremis les cohortes romaines ; les pertes ont été sévères et les légionnaires n’ont plus confiance qu’en ce jeune tribun qui chaque fois réussit à les sauver du pire.

Aussi, le sénat de Rome ayant envoyé des émissaires enquêter sur ce siège qui s’enlise, ceux-ci recueillent des témoignages unanimes sur la valeur militaire de Scipion. C’est d’ailleurs à lui que Massinissa, mourant, a confié le soin de régler sa succession. Le jeune tribun divise entre les trois fils légitimes le gouvernement du royaume selon les compétences de chacun. Gulussa reçoit le commandement des armées numides qu’il met au service de Rome ; ayant une grande expérience de la guerre d’escarmouches telle que la mènent Hasdrubal et Phaimas, sa présence se révèle précieuse d’autant plus qu’elle rallie des cités jusque-là fidèles à Carthage.

Scipion, après une entrevue fortuite avec Phaimas ; arrive à détacher le lieutenant d’Hasdrubal de la cause carthaginoise et lui fait rallier les forces romaines avec ses cavaliers. C’est encore un triomphe pour le jeune tribun. Sur ces entrefaites, les consuls n’étant élus que pour un an, Manilius, fin - 149, cède le commandement des forces romaines à son remplaçant Pison accompagné d’un amiral : Mancinus. Il retourne à Rome où il s’est fait précéder de Scipion, accueilli en vainqueur, et de Phaimas. Mais les nouveaux chefs échouent dans leurs opérations militaires. Carthage relève la tête ; la ville n’est plus bloquée et a même pu aller secourir Bizerte (ancien Hippo-Zarytos) assiégée ; de nombreux corsaires basés dans ce dernier port harcelaient en effet sans arrêt les convois de ravitaillement destinés aux Romains. Le gouvernement punique envoie des émissaires pour rallier d’autres forces contre Rome ; un lieutenant de Gulussa abandonne cette dernière avec 800 cavaliers ; les Maures eux-mêmes sont sollicités.

Mais l’ambition et la jalousie rongent Hasdrubal. Le commandement de l’armée de Néphéris ne lui suffit plus. If lance une campagne de calomnies contre son homo­nyme, neveu de Gulussa par sa mère, et responsable de la défense de la ville de Carthage ; ce dernier est accusé de complicité avec l’ennemi numide et il est assassiné en plein sénat. Hasdrubal devient alors le commandant en chef de toutes les forces carthaginoises.


sources : Henriette Ozanne, Denise R. Olson, Jean Watelet - L’Histoire tragique des villes assiégées - Famot (1979)

Participez à la discussion, apportez des corrections ou compléments d'informations

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.