Publicité

Publicité
Publicité

Fiches sur les mythes, personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

Bastogne : La relève arrive

, par

Bastogne avait tenu dans de terribles circonstances, et durant l’après-midi du 26 la vaillante garnison américaine allait être relevée. Mais auparavant, les Allemands exécutèrent un dernier « effort désespéré » qui ressemblait plus à un geste de désespoir.

Un Gpt. d’assaut de la 26e Volksgrenadierdivision, appuyé par 10 chasseurs de chars pénétra dans les lignes américaines à Isle-la-Hesse, au sud d’Hemroulle. Au début l’attaque progressa bien, mais ensuite les Allemands furent pris sous le feu des obusiers américains en position à l’ouest de Bastogne.

L’infanterie fut balayée et 6 chasseurs de chars détruits, tandis que les quatre derniers continuaient seuls. Arrêtés toutefois par un grand fossé, ils furent éliminés par l’artillerie et les chasseurs de chars américains.

La 5’ Div. Para, qui avait tenté de stopper la 4e Div. blindée américaine au sud de Bastogne, fut rejetée et, à 16 h 45, le 326e Bn. du Gn. aéroporté annonça qu’il venait de prendre contact avec « trois chars légers que l’on croyait amis ».

Le siège était terminé. Bastogne avait tenu grâce aux efforts de la 101e Div. aéroportée et des unités qu’elle avait en renfort, en entravant la progression vers l’ouest de la 5e Panzerarmée. Les Allemands firent des efforts désespérés au cours des jours suivants pour couper, au sud, le couloir de la 4e Div. blindée, mais en vain, et la menace qu’ils faisaient peser sur Bastogne fut finalement éliminée le I janvier 1945.

Par suite des conditions qui prévalurent pendant le siège et qui rendirent impossible d’estimer de façon précise le nombre des assiégés, les listes de pertes ne sont qu’approximatives. La 101e Div. aéroportée perdit toutefois 105 officiers et 1 536 hommes, et le Combat Command B de la 10’ Div. blindée, qui avait pris une part importante dans l’arrêt des attaques blindées ennemies, 25 officiers et 478 hommes.

Les deux divisions blindées du XLVIIe Panzer comptaient environ 2 500 morts et plus de 1 000 prisonniers.


sources mensuel Connaissance de l’Histoire 1977 1982 Hachette

Participez à la discussion, apportez des corrections ou compléments d'informations

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.