Publicité

Publicité
Publicité

Fiches sur les mythes, personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

Mortier Brandt de 81 mm modèle 27/31 (France)

, par

Caractéristiques
Pays : France
Mortier Brandt de 81 mm mle 27/31
Calibre : 81,4 mm.
Longueur : du canon, 1,26 m
de l’âme, 1,16 m.
Poids : en action, 59,700 kg
du canon, 20,700 kg
du bipied,18,500 kg
de la plaque de base,20,500 kg.
Pointage en hauteur : + 45° à + 80°
Pointage en direction : 8° à 12° selon l’élévation.
Portée maximale : projectile standard, 1 900 m ;
projectile lourd, 1 000 m.
Poids du projectile : stan 3,250 kg ; lourd, 6,900

Le mortier Stokes, apparu pendant la Première Guerre mondiale, restera le premier exemple moderne de ce type d’arme, dans la forme comme dans la conception. Il était cependant des plus rudimentaires, et se réduisait à un tuyau placé sur un support très simple, le tout reposant sur une plaque de base chargée d’amortir les forces de recul. Tout changea au cours des années vingt grâce à la firme française Brandt : elle fit subir au modèle d’origine des modifications peu visibles (l’allure générale restait la même), mais profondes, en redessinant l’engin et en le dotant de munitions bien supérieures. Le Mortier Brandt de 81 mm modèle 27 — il fit son apparition cette année-là — fut revu quatre ans plus tard pour devenir le Modèle 27/31, particulièrement maniable.

Mettre en place le mortier Stokes demandait beaucoup de temps. Les concepteurs de Brandt modifièrent le bipied de façon qu’il puisse s’adapter à tous les types de terrain, tandis que la mise au niveau du système de visée se faisait en ajustant un seul des pieds de l’arme. Les viseurs étaient placés tout près de la bouche du mortier, afin que le pointeur puisse en faire usage sans se tenir au-dessus de son engin, et un mécanisme à vis sur leur fourchette de fixation permettait aisément de minimes changements de direction. Les modifications décisives se situèrent toutefois au niveau des munitions. Aux grenades du mortier Stokes succédèrent des projectiles à la forme très étudiée, porteurs d’une charge explosive plus importante, et, surtout, d’une portée supérieure. Brandt mit au point pour son Modèle 27/31 des obus très variés, que l’on peut répartir en trois grandes catégories.

Tout d’abord, le type standard, brisant, puis un engin analogue, deux fois plus lourd, mais dont la portée était réduite de moitié ; et des fumigènes. Chacun d’eux donna lieu, bien entendu, à de très nombreuses variantes — la firme pouvait, par exemple, fournir à la demande des fumées de différentes couleurs.

Le Modèle 27/31 connut dès sa mise en circulation un très gros succès, en Europe et ailleurs. En quelques années, il fut partout produit sous licence, ou simplement contrefait. Son calibre de 81,4 mm devint la norme de tous les mortiers d’infanterie européens ; tous ceux mis en œuvre au cours de la Seconde Guerre mondiale lui doivent quelque chose, quand ils n’en sont pas de simples copies. Il éclipsa même les armes en service en Allemagne, aux États-Unis, aux Pays-Bas, en Chine ou en Union soviétique.

Son influence reste d’ailleurs sensible aujourd’hui encore, bien que les mortiers de 81 mm aient désormais une portée six fois supérieure. Mais l’excellence de sa conception lui valut d’intervenir sur les champs de bataille du dernier conflit mondial, sous une forme ou sous une autre, et de rester en service bien des années après.


source :encyclopedie des armes Atlas 1984

Participez à la discussion, apportez des corrections ou compléments d'informations

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.