Publicité

Publicité
Publicité

Fiches sur les mythes, personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

Katioucha

, par

La Katioucha (en anglais katyusha), diminutif tendre Catherinette en russe, est le surnom donné par les soviétiques à un lance-roquettes en rafales de la Seconde Guerre mondiale.

Surnommé par les Allemands orgue de Staline (Stalinorgel) à cause de ses caractéristiques, elle consistait en un camion tirant des roquettes en rafales. Plusieurs batteries de Katiouchas étaient généralement alignées, dans le but de créer un tir de barrage et de destruction très important. Leur formidable puissance de feu était néanmoins compensée par une forte imprécision du tir.

Il existe deux versions de ce lance-roquettes en rafale, le BM-8 de 82mm et le BM-13 de 132mm (BM pour Boyevaya Machina - véhicule de combat). Chaque camion comportait entre 14 et 48 lanceurs.

Les roquettes du système BM-13, appelé RS-132 (RS pour Raketnyi snaryad = roquette auto-propulsée) étaient d’une hauteur de 1,8 m, de 132 mm de diamètre et d’un poids de 42 kg. Les roquettes étaient lancées par un propulseur solide à base de nitrocellulose disposé dans le moteur en acier de la roquette. La roquette était stabilisée par des ailerons cruciformes formés par la tôle d’acier. L’ogive explosive, pouvant être à fragmentation, était hautement explosive et d’un poids d’environ 22 kg. La distance de tir des Katioucha était d’environ 5 km.

Les Katioucha sont la réponse soviétique aux Nebelwerfer et Panzerwerfer allemands.

Les travaux sur l’artillerie soviétique commencèrent en 1938 et le déploiement des BM-8 de 82mm a été approuvé le 21 juin 1941. Le 14 juillet 1941, une batterie d’artillerie expérimentale de sept lanceurs sera utilisée pour la première fois dans un combat contre l’armée allemande à Orcha en Biélorussie sous le commandement du Capitaine Flerov. Les huit premiers régiments de Katioucha (36 lanceurs dans chaque unité) fut créé le 8 août 1941. Une version améliorée appelée BM-13N ("normalisé") sera développée en 1943, et il sera produit plus de 1800 lance-roquettes de ce modèle jusqu’à la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Le Katioucha a été créé conjointement par Gueorgui Erikhovitch Langemak et Sergueï Korolev. En 1937, Langemak sera emprisonné, torturé, jugé sur de faux griefs puis exécuté. Sergueï Korolev eut un destin similaire et échappa à la mort dans un goulag soviétique, mais reviendra plus tard pour mener le programme russe spatial.

Le terme Katioucha est devenue générique pour désigner les lance-roquettes d’origines soviétiques ou s’en inspirant, ainsi il utilisé notamment dans le conflit israélo-libanais de 2006.


sources wikipedia

Participez à la discussion, apportez des corrections ou compléments d'informations

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.