Publicité

Publicité
Publicité

Fiches sur les mythes, personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

M1A1 "Bazooka" (USA)

, par

Caractéristiques

M1A1
Calibre : 60 mm.
Longueur : 1,38 m.
Poids : tube de lancement, 6,010 kg ;
roquette, 1,540 kg
Portée maximale : 594 m.
Vitesse initiale : 82,30 m/s.
Perforation : 119,4 mm de blindage sous une incidence nulle.

Le bazooka américain fut l’une des armes les plus originales de la Seconde Guerre mondiale. Il résultait de recherches sur les roquettes menées sur le terrain d’essai d’Aberdeen, au Maryland. Sa mise au point commença sérieusement au début de 1942, et il entra en service en Afrique du Nord en novembre de la même année pour n’être utilisé pratiquement que l’année suivante contre les blindés de l’Axe. Le premier modèle portait l’appellation précise de 2.36-in Rocket Launcher, M1. Sa munition réelle reçut le nom de M6A3 et la roquette d’exercice celui de M7A3.

Le bazooka était une arme d’une grande simplicité, constituée d’un simple tube d’acier ouvert aux deux extrémités, qui servait de lanceur. Il était muni d’une épaulière ou d’une crosse en bois, et ses deux poignées, dont la poignée arrière qui comportait la détente, servaient d’appui. La mise à feu s’effectuait électriquement et, par temps froid, la charge propulsive ne se consumait pas entièrement avant que la roquette n’eût quitté le tube, si bien que les résidus brûlaient le visage du tireur. Pour éviter ce danger, il était possible de fixer un petit tamis circulaire métallique de protection au niveau de la bouche.

Le bazooka pouvait servir contre des objectifs ponctuels jusqu’à 274 m, mais sa portée pratique se limitait à une centaine de mètres.
Peu après son entrée en service•, le M1 fut remplacé par le M1A1 qui lui ressemblait pour l’essentiel. Il s’agissait d’une arme capable de mettre n’importe quel char hors de combat. Elle était servie par deux hommes, le tireur et le chargeur qui transportait les munitions et devait brancher les circuits électriques de mise à feu. Le bazooka reçut un grand nombre d’emplois étrangers à sa destination antichar : Il permettait en effet de neutraliser des blockhaus de toutes sortes ou d’ouvrir des brèches dans des réseaux de barbelés. Il était utilisé éventuellement pour effectuer des tirs sur des objectifs tels que des parcs de véhicules situés à des distances de l’ordre de 600 m, ou quelquefois encore pour dégager des itinéraires dans les champs de mines. Il aurait même servi contre des pièces d’artillerie installées à courte portée.
Cependant, il s’est surtout distingué contre des chars, et les Allemands s’en sont inspirés pour réaliser leur série de Raketenpanzerbüchse à partir des exemplaires enlevés en 1943 en Tunisie. Ces armes avaient un calibre bien plus
fort, mais les Américains conservèrent leur M1 de 60 mm au-delà même de 1945. Ils avaient adopté entre-temps le modèle M9 qui présentait la particularité de se démonter en deux éléments pour en faciliter le transport. Des projectiles fumigènes et incendiaires entrèrent en service avant 1945 et vinrent ainsi compléter la gamme de possibilités d’emploi de ce matériel.


source :encyclopedie des armes Atlas 1984

Participez à la discussion, apportez des corrections ou compléments d'informations

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.