Publicité

Publicité
Publicité
Supportez HdM en donnant un peu de temps de processeur, ça ne vous coute rien, cliquez sur "Start Mining" pour donner votre accord
Loading...

Fiches sur les mythes, personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

La succession d’Hasdrubal (221)

, par

La succession d’Hasdrubal (221)

Après la mort d’Hasdrubal, personne ne douta que l’initiative des soldats qui avaient sur-le-champ porté le jeune Hannibal dans le prétoire et l’avaient proclamé général d’un cri et d’une voix unanimes, ne fût confirmée par le suffrage du peuple. Il avait à peine atteint l’âge de puberté, que déjà une lettre d’Hasdrubal l’avait mandé près de lui.

Dans une délibération du sénat à ce sujet, la faction Barcine appuyait vivement la proposition : Hannibal, disait-elle, devait s’habituer au métier des armes et recueillir l’héritage de la puissance paternelle. Hannon, chef de la faction contraire, prit la parole : "On vous adresse, dit-il, une demande qui paraît fort juste, et pourtant je suis d’avis qu’elle soit rejetée." La bizarrerie de cette opinion ambiguë avait fixé l’attention générale. "Oui, reprit Hannon, Hasdrubal se croit pleinement autorisé à réclamer du fils ce qu’il prodigua au père, à la fleur de sa jeunesse. Mais nous sied-il à nous de permettre que nos jeunes gens, pour faire ’apprentissage de la guerre, soient livrés d’abord aux caprices de nos généraux ? Craignons-nous d’ailleurs que le fils d’Amilcar ne voie pas assez tôt l’image du pouvoir absolu, de l’autorité royale que son père a exercée ?

Et, lorsque le gendre de ce souverain commande à nos armées par droit héréditaire, le sceptre du fils pèsera-t-il trop tard sur notre tête ? Que ce jeune homme reste à Carthage ; qu’il y apprenne, par l’obéissance aux lois et aux magistrats, à vivre au sein de l’égalité : tel est mon avis. Craignons que cette faible étincelle n’allume un jour un vaste

incendie."


Eugène Lasserre, Tite-Live, Histoire romaine, t. IV, Paris, Garnier, 1937

Participez à la discussion, apportez des corrections ou compléments d'informations

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.