Publicité

Publicité
Publicité

Fiches sur les mythes, personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

Edward Vernon Rickenbacker

, par

Edward Vernon "Eddie" Rickenbacker (* 8 octobre 1890 à Columbus, Ohio, États-Unis ; † 27 juillet 1973 à Zurich, Suisse) était un as de l’aviation américain de la Première Guerre mondiale. Avec 26 victoires il était le pilote de chasse américain avec le plus de victoires durant ce conflit.

Avant la Première Guerre mondiale

En 1904 William Rickenbacker, le père d’Eddie, trouva la mort lors d’un accident sur un chantier. Le jeune Eddie quitta alors l’école et commença à travailler pour soutenir sa famille. C’est à ce moment qu’il commença à s’intéresser au domaine technique et il trouva un emploi comme mécanicien automobile.

A partir de 1910, Rickenbacker travailla d’abord comme pilote d’essai puis comme pilote de course. Après avoir établi plusieurs records (il avait atteint la vitesse alors phénoménale de 214 Km/h), il décida, en 1917, de se rendre en Angleterre pour participer à la nouvelle saison de courses automobiles.

Première Guerre mondiale

Après l’entrée en guerre des États-Unis, il s’engagea dans l’armée où il occupa la fonction de chauffeur. Il avait même conduit le commandant en chef américain, le général John Pershing.

Le 26 juin 1917 il arriva en France où il a pu prendre des leçons de vol. Comme il se montra intéressé par l’aviation, il fut muté le 4 mars 1918 à la 94e escadrille de chasse américaine, sous le commandement de Raoul Gervais Lufbery.

Le 20 avril, il obtenait sa première victoire. Ce jour là, Rickenbacker, volant sur Nieuport 28, patrouillait avec son camarade James Hall dans le ciel au-dessus de Baussant. Dès qu’ils repérèrent l’appareil ennemi, Hall attaqua, mais l’allemand rompit le combat. Rickenbacker, le prit alors en chasse et l’abattit.

Peu de temps après Rickenbacker a abattu un autre appareil ennemi de la JASTA 64 et, jusqu’à fin mai il comptabilisa 5 victoires aériennes. Il se vit alors remettre la Croix de Guerre française.

Mais, alors que les américains nécessitaient de plus en plus des pilotes expérimentés, Rickenbacker dû se faire soigner durant l’été pour une inflammation des oreilles. Lorsqu’en septembre il fut à nouveau opérationnel, il devint l’un des adversaires les plus dangereux pour les allemands. Suite à ses succès et à ses capacités, il fut même nommé, avec le grade de capitaine, à la tête de la 94e escadrille de chasse.

Avec ses 26 victoires, dont quatre contre des ballons, qu’il avait obtenu au total jusqu’au 30 octobre 1918, Rickenbacker arrivait en tête des pilotes de chasse américains de la Première Guerre mondiale. Il fut décoré a posteriori, en 1931, avec la Medal of Honor pour une action du 25 septembre 1918 durant laquelle il avait attaqué sept avions ennemis dont il en avait abattu deux.

Entre-deux guerres et Seconde Guerre mondiale

Après la guerre, Rickenbacker fonda une entreprise de fabrication de voitures qui, malgré la conception de modèles d’avant-garde, s’avéra non rentable. En 1922 il se maria avec Adelaïde Frost avec laquelle il eu deux enfants, David et William. En 1927 il acheta le circuit "Indianapolis Motor Speedway" qu’il dirigea jusqu’à sa fermeture temporaire durant les quatre années de la Seconde Guerre mondiale. Après avoir été dans l’impossibilité de rénover le circuit, il a vendu celui-ci en 1947.

En 1942 il visita plusieurs aérodromes d’entraînement dans le sud des États-Unis et en Angleterre. En octobre on l’envoya dans le Pacifique mais lors d’un vol à bord d’un B-17, l’appareil dévia de sa route initiale et Rickenbacker et son équipage durent amerrir. Après trois jours en mer, ils étaient à court de nourriture et ils durent se nourrir d’oiseaux et de poissons qu’ils pêchèrent eux-mêmes. Seulement après 24 jours, le 13 novembre, ils furent sauvés en pleine mer.

Après la Seconde Guerre mondiale

Devenu président de la compagnie aérienne Eastern Airlines dès 1938, Rickenbacker a contribué à développer avec succès cette entreprise, mais lorsque la situation économique de celle-ci se dégrada dans les années 50, il dû démissionner de son poste de dirigeant le 1er octobre 1959.

Après avoir occupé encore durant un certain temps un poste de cadre dans la compagnie, il quitta celle-ci le 31 décembre 1963. 10 ans plus tard il mourut à Zurich, en Suisse. En son honneur la base aérienne de sa ville natale fut renommée Rickenbacker Air Force Base.


sources wikipedia

Participez à la discussion, apportez des corrections ou compléments d'informations

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.