Publicité

Publicité
Publicité

Fiches sur les mythes, personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

Des souffrance inimaginables

, par


Les troupes russes tinrent les îles de Khiouma et de Sarema, qui commandent l’entrée du golfe de Finlande, jusqu’au 19 octobre.
La garnison de la base soviétique de la presqu’île finnoise de Hanko (à l’ouest d’Helsinki), qui était encerclée, résista cinq mois à l’ennemi et fut également évacuée avec succès sur Kronstadt et Le­ningrad.
La flotte de la Baltique, après avoir perdu ses bases, avait établi un système de barrages à l’entrée du golfe de Finlande. Les unités de surface et les sous-marins allemands ne purent jamais le franchir. Les marins de la flotte de la Baltique partici­paient, de plus, directement à la défense de Leningrad.

Au début de novembre, les troupes alle­mandes et finlandaises avaient bloqué Le­ningrad par terre et coupé toutes les routes qui conduisaient à ce grand centre industriel et culturel. Le siège de la ville, qui dura neuf cents jours et fit endurer à ses trois millions d’habitants des souffrances inimaginables, commençait. Mais l’ennemi ne put s’emparer de Leningrad et tous ses efforts ultérieurs pour prendre la ville ou la détruire par les bombardements conjugués de l’artillerie et de l’aviation furent vains. C’est ainsi qu’échoua l’une des opérations fondamentales du plan « Barberousse ».
Une bataille acharnée, qui devait avc des conséquences d’une importance exce tionnelle, s’engagea en juillet-août dans I secteurs central et occidental et dans région de Smolensk, important point d’app sur la route de Moscou.

En montant son opération de Smolensk, le commandeme allemand comptait anéantir les forces principales de l’armée Rouge, puis Smolensk pris faire progresser la Wehrmacht sans obstac jusqu’à Moscou. Mais c’était encore tu erreur. En réalité, au début de juillet, 1 armées de réserve envoyées par le ha commandement soviétique à l’est de Sm lensk étaient déjà déployées. Toutefois, l’e nemi avait une grosse supériorité numérique : il disposait d’effectifs une fois et dem supérieurs, de deux fois plus d’avions et cent fois plus de blindés.

Le 16 juillet, les forces de la Wehrmacht occupèrent Smolensk après des combats sanglants qui se poursuivirent autour de la ville. Les attaques réitérées des Allemands étaient suivies de contre-attaques de l’armée Rouge. Le 27 juillet, nos troupes avaient même repris la partie nord de la ville. L’ennemi n’avait. certes pas subi une défaite décisive dans la région de Smolensk, comme le prévoyait le haut commandement, mais ses groupements de choc étaient épuisés.


Sources : Article du Général Evguenyi Boltine Historia magazine 1986

Participez à la discussion, apportez des corrections ou compléments d'informations

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.