Publicité

Publicité
Publicité

Fiches sur les mythes, personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

Après les leçons de la guerre d’Espagne

, par

En 1939-1940, le volume de la production de l’industrie de guerre soviétique s’était accru. En 1940, il avait été fabriqué, par exemple, 8 331 avions de combat, mais c’étaient surtout des appareils d’un type dépassé. Pourtant, c’est à cette période que furent créés les chasseurs Lavochkine, Yakovlev, Mikoyan-Gourevitch, le célèbre Stormovik d’Ilyouchine, le bombardier en piqué de Petlyakov, appareils dont le comportement fut brillant au cours de la guerre.
Au premier semestre de 1941, 2 650 appareils de ces types avaient été fabriqués, mais cela ne suffisait pas encore pour faire pencher la balance en faveur des appareils modernes soviétiques. A la même époque, l’industrie allemande avait fabriqué 11 000 appareils de type récent.

Une situation analogue régnait dans les unités blindées. En 1939-1940, les meilleurs chars de l’époque, le char moyen T-34 et le char lourd KV, existaient déjà. Mais quand éclata la guerre, les usines n’avaient fabriqué que 636 KV et 1 225 T-34. Ainsi, les unités blindées étaient surtout équipées de chars vieillis, au blindage peu épais et à l’armement insuffisant. Notons à ce propos qu’en 1941 les usines allemandes sortirent 5 200 chars et engins blindés.

La guerre avait surpris l’armée Rouge en pleine réorganisation et en cours de réarmement.
Au 1er janvier 1941, ses effectifs s’élevaient à 4 207 000 hommes. La masse fondamentale de l’infanterie était concentrée sur les territoires des régions militaires occidentales bordant les frontières.
Au total, avec la marine et l’aviation, elle comptait 2,9 millions d’hommes répartis en 170 divisions, 2 brigades dotées de 1 540 avions de type récent et d’un nombre considérable de modèle anciens, plus de 34 000 mortiers et pièces d’artillerie, 1 800 chars moyens et lourds (dont 1 475 de type récent). En outre, un nombre assez considérable de chars légers d’un type dépassé et qui plus est, au moteur fatigué, étaient en service dans ces unités.
L’Union soviétique possédait une marine de guerre assez puissante, en particulier en ce qui concerne les sous-marins (218 en service à la veille de la guerre).

Les forces de la Wehrmacht qui devaient attaquer l’U.R.S.S. comptaient 5,5 millions d’hommes. Elles comportaient 190 divisions,3 712 chars (dont 2 786 chars moyens),4 950 avions de combat modernes, plus de 47 000 mortiers et pièces d’artillerie et 193 navires de guerre.

Ainsi, sur le plan du rapport des forces, l’ennemi surclassait les troupes soviétiques, pour le nombre d’hommes, de 1,8 fois, pour les chars moyens et légers, de 1,5 fois, pour les avions de combat de type récent, de 3,2 fois, pour l’artillerie et les mortiers, de 1,25 fois. Dans les secteurs des offensives principales, la supériorité de l’ennemi était encore plus considérable.


Sources : Article du Général Evguenyi Boltine Historia magazine 1986

Participez à la discussion, apportez des corrections ou compléments d'informations

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.