Publicité

Publicité
Publicité

Fiches sur les mythes, personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

Cassino : Une bévue alliée

, par

Le bombardement ébranla certainement les défenseurs du mont Cassin, mais il ne fut pas suivi immédiatement d’une attaque en force. Son résultat le plus clair fut de transformer l’abbaye en une vaste étendue de décombres et de cratères, tout en laissant les massifs murs extérieurs partiellement intacts, ce qui se prêtait parfaitement à la défense, particulièrement de la part des parachutistes, vu la dotation élevée en armes automatiques légères et lourdes dont ils disposaient.

Les parachutistes repoussèrent facilement les attaques, exécutées avec bravoure mais dépourvues de puissance, des 16 et 17 février (Freyberg n’attaqua que dix-huit heures après le bombardement et avec six seulement de ses vingt-quatre Bns) ; et le 18 le général Alexander, commandant en chef des forces alliées en Italie, arrêta les frais afin de préparer un nouvel assaut après un bombardement, cette fois, « digne de ce nom ».

L’accalmie qui s’ensuivit permit à la Div. de Heidrich de compléter l’occupation de son secteur qui comptait treize km de front et, mettant largement à profit les heures d’obscurité, de créer des positions défensives valables. Le 3e Régt. Para du colonel Ludwig Heilmann, renforcé par le 2’ Bn. du 8e Régt. de la 3e Panzergrenadierdivision reprit la responsabilité de la ville de Cassino, de Rocca Janula au nord-est et du mont Cassin lui-même. Le 4e Régt. Para, du commandant Grassmehl, fut chargé de la défense de « Cavalry Hill » et du Colle San-Angelo, tandis que Schulz, avec le 1" Régt. Para, s’installait plus au nord-ouest.

La Div. Para comprenait la 1te Sn. Para de reconnaissance (une Cie. radio et une de téléphonistes) et les 1", 3e et 4e Régts. Para. Chacun de ceux-ci avait trois Bns. d’Inf., appuyés par une Sn. de pionniers, une Sn. cycliste, une Cie. de mortiers et une Cie. Atk ; le Bn. d’Inf. comptait trois Cies. de fusiliers et une de mitrailleurs.

En supplément, il y avait encore le 1er Régt. d’Art. Para (trois batteries de pièces de montagne de 75 mm et trois de pièces légères de 105 mm), le Ier Bn. de pionniers Para (trois Cies. de pionniers et une de mitrailleurs) et le 1er Bn. Atk Para (quatre Cies. de canons Atk motorisés de 75 mm et une Cie. de canons Atk automoteurs de 75 mm).

Enfin on trouvait encore le 1" Bn. de mitrailleurs Para à trois Cies. et une unité médicale Para à deux Cies.


sources mensuel Connaissance de l’Histoire 1977 1982 Hachette

Participez à la discussion, apportez des corrections ou compléments d'informations

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.