Publicité

Publicité
Publicité

Fiches sur les mythes, personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

Les hussards

, par

A l’origine corps de cavalerie légère créé en 1458 par Mathias Corvin pour combattre les Turcs, les hussards sont d’origine hongroise. Ils apparaissent en 1637 dans l’armée française mais ne forment une arme distincte dans la cavalerie qu’en 1776. Les 6 régiments de hussards de 1789 (Bercheny, Esterhazy, Lauzun, Saxe, Colonel-Général, Chamborand) deviendront 14 sous la Révolution, réduits à IO en 1803. Deux régiments supplémentaires seront créés en 1810 avec les hussards hollandais et le dédoublement du 9 en Espagne. Servant d’éclaireurs, chargés de harceler l’adversaire, les hussards firent toujours preuve d’un courage exceptionnel et écrivirent les plus étonnantes pages de l’histoire militaire, capturant en 1795 la flotte hollandaise prise dans les glaces au Texel, faisant capituler la forteresse de Settin, participant à toutes les grandes charges. Uniforme est composé du shako noir à cordon blanc et plumet de couleur distinctive, pelisse et dolman aux couleurs chatoyantes hérités des Hongrois, enfin la sabretache.

Au nombre de treize en 1793, les régiments de hussards avaient successivement été réduits à douze régiments en 1799 puis à dix en 1803.

Les hussards, avec leur pelisse, leur dolman et leur sabre-tache, étaient les plus chatoyants cavaliers de l’Empire. Leurs régiments rivalisaient d’élégance et, plus que tous les autres, offraient à l’oeil le plus brillant spectacle. Qu’ils fussent bleus, rouges ou bruns, ils étaient pourtant identiques : tous bravaches, provocants et théâtraux ; toujours pimpants et débrouillards. L’éclat même de leur uniformeles obligeait à se surpasser, leur interdisait d’être quelconques. Aussi les vit-on galoper d’exploits en exploits, sans rivaux en pays ennemi, opérant des raids lointains sans se soucier de leurs arrières.

Comme coiffure, les hussards portaient, en 1804, un shako noir à cordon blanc et à plumet de la couleur distinctive. Leurs cheveux tressés en nattes épaisses sur les tempes jouaient un rôle protecteur contre les coups d’armes blanches. Comme armes, le hussard avait le sabre de l’An IV et le mousqueton du modèle 1786. En 181 0, le 1 le régiment de hussards fut créé à partir du régiment de hussards hollandais ; il fut le seul dont le dolman était garni de mouton blanc.

Sa compagnie d’élite était également la seule à porter le colback en peau d’ours blanc. La même année, un douzième régiment fut organisé en Espagne avec les escadrons du ge hussards, dont il garda l’uniforme, sous la dénomination de 9e régiment bis de hussards.

La témérité et l’audace des hussards éclaircissaient rapidement leurs rangs. Ainsi le 1 Oe régiment, qui s’était vu attribuer vingt-cinq croix de la Légion d’honneur par l’Empereur à la veille de la bataille de Lützen (1813), ne comptait plus dans ses rangs, à l’appel du lendemain soir, que cinq de ses nouveaux décorés !


sources :"La cavalerie au temps des chevaux "Colonel Dugué Mac Carthy
EPA Editions 1989

Participez à la discussion, apportez des corrections ou compléments d'informations

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.