Publicité

Publicité
Publicité

Fiches sur les mythes, personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

Le Vent Divin (Kamikaze)

, par

Au cours du XIIIe siècle, des hordes de Mongols balayèrent l’Asie et fondèrent un empire qui s’étendait de l’Europe orientale jusqu’en Corée. En 1260, après la chute de la Chine impériale aux mains des barbares, les Mongols commencèrent à regarder plus loin vers l’est, vers le japon. En 1274, une armée mongole débarqua sur l’île méridionale de Kyushu et livra un féroce combat aux armées de samouraïs. La nuit même, un typhon dispersa une partie de la flotte mongole, et les envahisseurs en déroute durent regagner le continent. En 1281, les Mongols débarquèrent une seconde fois avec des dizaines de milliers d’hommes. Pendant deux mois, les fiers samouraïs tinrent leurs positions face à l’envahisseur ; puis un deuxième typhon vint à leur secours. Il détruisit lui aussi une grande partie de la flotte mongole, et des milliers d’envahisseurs tombèrent sous les sabres des samouraïs alors qu’ils tentaient de battre en retraite. Les Mongols n’attaquèrent jamais plus le japon.

Ce deuxième typhon fut appelé kamikaze - « le vent divin » - et devint le symbole de la victoire dans l’esprit des japonais. Le mot fut repris vers la fin de la Seconde Guerre mondiale par les pilotes japonais qui dirigeaient délibérément leurs avions sur les bateaux ennemis, qu’ils frappaient de plein fouet.


"Enigmes et secrets du passé" ed reader’s digest 1986

Messages et commentaires

  • Et pour être plus précis, il faut en réalité prononcer Kamikazé, pas kamikaze comme on a l’habitude de le faire. Le mot est constitué des deux kanjis (les symboles de l’écriture japonaise hérités des sinogrammes chinois) kami (dieu) et kazé (vent) dont voici l’écriture : http://kanji-symbol.net/common/images/txt/jpn0021-kai.gif

    De même, "l’épisode" de la seconde guerre mondiale et en fait basé sur une erreur. En japonais, les mêmes kanjis peuvent avoir plusieurs traductions : une sémantique et une phonétique. Sur les avions japonais (généralement des Mitsubishi "Zéro") récupérés à Pearl Harbor, on y trouves ces deux kanjis car l’armée impériale japonaise a voulu l’utiliser pour désigner la première Unité d’attaque spéciale (d’autres unités portèrent le nom de Mitate ou de Yasukuni). Les traducteurs, formés à la va vite, on mal traduit les deux kanjis et au lieu de les traduire comme le nom de l’unité, on traduit comme étant vent sacré, et donc kamikazé.

    Répondre à ce message

Participez à la discussion, apportez des corrections ou compléments d'informations

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.