Publicité

Publicité
Publicité

Fiches sur les mythes, personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

Des pertes négligeables

, par

Idéalement, les Français auraient aimé capturer Yen Bai, mais une fois de plus il n’y avait pas suffisamment de troupes ni d’appareils disponibles. L’objectif devint Phu Doan et le nom code de l’opération « Lorraine ».
En octobre, une attaque exécutée par l’infanterie et les blindés avait porté les Français à 30 km de Phu Doan, et l’opération aéroportée aurait permis la destruction des dépôts sur les deux rives du Sông Chay (sông est le mot annamite pour « rivière »).
Les parachutistes devaient sauter au matin du 9 novembre, s’emparer du pont sur la rivière et détruire ensuite les dépôts. Une colonne de secours de blindés et d’infanterie devaient se mettre en route au cours de la nuit du 8 et après que ces deux forces aient pris contact elles devaient, tous moyens réunis, nettoyer la région pendant plusieurs jours avant de battre en retraite vers Viet Tri.
Dans la région, le Viêt-minh avait les éléments de base de ses 308e et 312e Div. (environ 400 hommes) avec deux Bns. de la 316e Div. et un certain nombre de mortiers de 120 mm et d’obusiers de 105 mm.
Le Gpt. aéroporté, sous le commandement du colonel Ducourneau, se composait d’un état-major et de trois Bns., les 1er et 2ede la Légion étrangère et le 3e Bn. de parachutistes coloniaux, de deux Sns. chacune de trois canons sans recul de 75 mm, d’une section du Gn. avec bateaux d’assaut et d’une équipe de destruction. Ils devaient être transportés par 53 C-47, qui devaient faire deux voyages en un jour à partir de deux aérodromes situés près d’Hanoi.
Deux Bns. devaient sauter à 09 h 30, l’un d’entre eux avec l’état-major, sur une zone de largage situé au nord de la rivière. Le choix de cette zone n’avait pas été très heureux : comptant 1 400 m de longueur et 220 m de largeur, elle était couverte de buissons et de très grands roseaux qui dissimulaient un terrain dur et très inégal. La zone de largage sud comptait 1 000 m sur 400 m et était formé de rizières. Des chasseurs avaient pour mission de neutraliser les villages environnants et des bombardiers B-26 Martin de survoler la région pendant toute l’opération. A 14 h 30 un Bn. devait sauter d’une altitude de 200 m sur la zone de largage nord. Il était prévu de marquer les deux zones de largage par des bombes fumigènes lancées par un avion léger trois minutes environ avant l’arrivée des C-47.
L’opération fut couronnée de succès. La tête de pont fut prise par 2-354 parachutistes dont les seules pertes furent 7 tués et 16 blessés qui furent évacués par hélicoptère le 10. Quelques groupes du Viêt-minh furent attaqués par les chasseurs sur la zone de largage sud. Vers 17 h 00 le contact fut établi avec les forces terrestres, qui prirent alors la direction de l’ensemble en vue des opérations de nettoyage et de destruction.
Les Français s’emparèrent de 34 mortiers, 30 roquettes antichars, 40 mitrailleuses, 40 mitraillettes, 250 fusils et deux canons sans recul de 57 mm. Une prise intéressante fut celle d’un camion qui, au lieu d’être d’origine française comme les autres véhicules du Viêt-minh se révéla être un Molotova soviétique.


sources Connaissance de l’histoire no 57 juin 1983
http://paras-colos.over-blog.com/

Participez à la discussion, apportez des corrections ou compléments d'informations

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.