Publicité

Publicité
Publicité

Fiches sur les mythes, personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

Beretta 92

, par

Le Beretta 92 est un pistolet semi-automatique italien conçu par Beretta et entré en production dans sa première version en 1976. Il s’agit d’une amélioration du modèle 1951 qui a connu un succès commercial considérable car adopté entre autres par les armées américaine, italienne et française (sous la forme du PAMAS G1).

Il est produit sous licence en Égypte (Maadi Helwan 920), au Brésil (Taurus PT-92, version locale du 92S) et en Afrique du Sud (sous la forme du Vektor Z-88 dont le chien est plein).

Cette arme est un pistolet de conception très classique, relativement volumineux et lourd en comparaison des armes plus modernes dont le Glock 17 fut le précurseur, ce qui ne pose pas de problème particulier pour les applications militaires. Le Beretta 92 est une arme au design éprouvé qui se caractérise par son chargeur de 15 coups en 9 mm Parabellum et une grande fiabilité. Ce dernier point est parfois mis en cause, il est toutefois difficile de faire la part des choses étant donné le très grand nombre d’armes en circulation et la multitude des productions sous licence accordées par Beretta.

Modèles

Les modèles de la gamme 92 tirent le 9 mm Parabellum. Ceux de la gamme 96 sont chambrés en .40 S&W. Quant aux variantes 98 et 99 réservés au marché civil italien, leur calibre est le 7,65 mm Parabellum ou le 9 mm IMI. Les pistolets type Centurion/Compact sont plus courts (197 mm, soit 20 mm de moins que le modèle de référence). Les 92/96/98 Brigadier utilisent une culasse renforcée.
Suffixes

Les nombreuses variantes du Beretta 92 sont désignées à l’aide d’un suffixe. La série S est dotée d’un levier de désarmement du marteau ; ce même levier est ambidextre sur la série B. Les pistolets de la série B sont plus courts (197 mm, soit 20 mm de moins que le modèle de référence). Le pontet de la série F est modifié pour permettre le maniement à deux mains. La série G est dépourvue de sûreté et dispose seulement d’un mécanisme de désarmement. La série D fonctionne uniquement en double action ; la variante DS est identique hormis l’absence de sûreté manuelle. Le suffixe M désigne la série en acier inoxydable dotée d’un chargeur plus petit1.

Les variantes sous le nom de Beretta 96 et 98 utilisent les mêmes conventions de dénomination.

Le Beretta 92 aux États-Unis

Depuis 1990, le Beretta 92FS équipe officiellement la majeure partie des forces armées des États Unis d’Amérique (sous l’appellation M9) après avoir remporté le concours de 1980 ainsi que celui de 1984 et est depuis produit par Beretta USA. Le Joint Service Small Arms Program de 1979 avait déjà préconisé le Beretta 92S1 comme arme de poing des diverses branches de l’armée américaine mais seule l’Air Force l’avait adopté. Le 92FS a été mis en service en 1990 dans l’Army (armée de terre), la Navy (la marine) et une partie des Marines Corps (qui néanmoins utilisaient toujours le 1911A1 dans une version améliorée, le MEU(SOC) Pistol) puis les 92S de l’Air Force ont été partiellement remplacée par des 92FS. Cette arme, également livrée à l’armée libanaise, a été utilisée lors de la guerre du Golfe, la guerre d’Afghanistan et la guerre d’Irak. Le standard M9A1 (Beretta 92FS muni d’un rail Picatinny et de quelques améliorations mineures) a été adopté en 2006 pour améliorer et éventuellement remplacer les précédents M9.

Au milieu des années 1990, les modèles 92 et 96 étaient en service au sein de 1 600 services de police.
Le Beretta 92G en France

100 000 PAMAS G1 produits par GIAT Industries pour la gendarmerie nationale, qui l’adopte en 1989, puis l’Armée de l’air en 1992, l’armée de terre et la marine nationale en 1992 et les CRS. 97 502 armes en service dans les armées et la gendarmerie au total en 20022. La gendarmerie nationale le réserve depuis 2007 à la formation et à certaines unités de réserve, à la suite de son remplacement par le Sig Pro 2022 en dotation3. Le COS utilise aussi des PAMAS G1, libérés par la gendarmerie, dans le cadre de la FIAS.
Variantes taïwanaises

Le pistolet T-75 est fabriqué (sous licence ?) depuis 1986 par les Arsenaux taïwanais sous la forme modifié des pistolets T-75K1 (207 mm/910 g) pour l’armée taïwanaise et T-75K1 Commando (198 mm /880 g) pour le Corps des fusiliers marins de la République de Chine.
Autres utilisateurs en 2008
Le Beretta 92 est en 2010 l’un des pistolets les plus utilisés au monde, de par son adoption par différentes armées.
Le pistolet T-75K1 est l’arme de poing standard de Taïwan.

Les Forces armées et/ou polices des pays suivants s’en servent (dans ses versions 92F/M9/96) en 2008 :
Brésil : 40 000 pistolets M/975 en service dans les forces armées brésiliennes. Ce modèle (fabriqué par une filiale installé à Sao Paulo : Industrio et Commercio Beretta SA) donna naissance au Taurus PT-92
Algérie : utilisé par la Police d’Algérie et le Groupement d’intervention spécial
Maroc
Mexique
Philippines
Taïwan- Fabrication sous licence depuis 1986 sous la forme modifié des pistolets T-75K1 pour l’Armée et la police taïwanaise. Le T-75K1 Commando est aussi produit pour le compte du Corps des fusiliers marins de la République de Chine.
Turquie
Vatican : services de sécurité
Venezuela

Les Beretta 92 et M9 dans la culture populaire

Cinéma

Les Beretta 92/92S/92SB/SB-F sont souvent utilisés dans des films et des séries télévisées italiennes comme La Pieuvre, Gomorra, Commissaire Montalbano (et son prologue Montalbano, premières enquêtes) ou Romanzo Criminale (et sa suite TV Romanzo criminale).

Le Beretta 92F/M9, l’’arme de poing la plus connue au monde avec son adoption par les GI, est également l’une des plus utilisées dans de nombreux films américains ou européens. C’est l’arme de Martin Riggs (Mel Gibson) dans L’Arme fatale et de John Mc Lane (Bruce Willis) dans Piège de cristal et leurs sagas respectives (remplacé par un SIG-Sauer P220R dans Die Hard 4 : Retour en enfer) ; de Robert Caulfield (Gene Hackman) dans Le Seul Témoin (Narrow Margin) ; de John Spartan (Sylvester Stallone) dans Demolition Man ; du major Mitchell (Adam Baldwin) dans Independance Day ; d’Axel West (Daniel Craig) dans Lara Croft : Tomb Raider ; de Jason Bourne (Matt Damon) dans La Mort dans la peau ; mais aussi de Léo Vrincks (Daniel Auteuil) dans 36 Quai des Orfèvres ; du tueur Léon (Jean Reno) dans Léon ; de (Jeremy Renner) dans Démineurs ; et de (Jason Statham) dans le film Killer Elite.

Présentation

Pays Italie
Type Pistolet semi-automatique
Munitions 9 × 19 mm Parabellum
Fabricant Beretta

Période d’utilisation 1976 à nos jour

Poids et dimensions

Masse (non chargé) 964 g
Masse (chargé) 1150 g environ
Longueur(s) 21,7 cm
Longueur du canon 125 mm

Caractéristiques techniques

Mode d’action double et simple
Vitesse initiale selon munitions utilisés
Capacité 15 coups + 1 dans la chambre
Viseur hausses et guidon
Variantes PAMAS G1/Taurus PT-92/Vektor Z-88


sources wikipedia

Participez à la discussion, apportez des corrections ou compléments d'informations

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.