Publicité

Publicité
Publicité

Fiches sur les mythes, personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

« ... Au rivage, l’affaire sera dans le sac »

, par

La 8e brigade d’infanterie indienne était formée du 2/10e Baloutches, du 3/7e dogras et 1/13e des Frontier Force Rifles, renforcés par la 21e batterie de montagne. Ce furent les dogras qui supportèrent le gros de l’attaque ; les Baloutches occupaient une position côtière 15 kilomètres plus au sud et les Frontier Force s’étaient portés en avant à 3 kilomètres à l’intérieur, pour protéger l’aérodrome. Les dogras infligèrent de lourdes pertes aux Japonais mais, à 3 h 45, deux de leurs positions centrales, de chaque côté de Kulla Pa’amat, étaient investies. Au cours de cette journée, malgré la résistance des dogras en d’autres points, la situation sur la côte devint confuse et ne cessa de se détériorer : une contre-attaque lancée du nord-ouest par les Frontier Force Rifles se perdit dans l’enchevêtrement des criques et des cours d’eau. Pendant ce temps, les avions japonais bombardaient et mitraillaient l’aérodrome, endommageant des appareils et les installations. A 19 heures, quand on apprit que de nouveaux transports étaient signalés au large, le général Key fut autorisé à se replier. Les Japonais avaient perdu 15 % de leurs effectifs (850 hommes), mais avaient atteint leur objectif immédiat. A Samah, chaque soldat, avant de monter à bord, avait reçu un petit livre pour le préparer moralement à la campagne ; on pouvait y lire : « Quand nous toucherons le rivage, l’affaire sera dans le sac. La victoire est certaine et le seul problème est de la remporter de la meilleure façon. » La justesse de cet aphorisme allait maintenant être mise à l’épreuve des faits.
Le 8 décembre, les nouvelles furent encore plus mauvaises pour les Alliés. L’attaque japonaise sur Pearl Harbor avait complètement renversé l’équilibre des forces navales. On apprit aussi que les Japonais avaient débarqué en Thaïlande, à Songkhla et à Pattani, et qu’ils s’apprêtaient à marcher vers le sud. Le 3e groupe aérien japonais avait rapidement installé une base à Songhkla et commençait à attaquer le nord de la Malaisie. Rencontrant peu de résistance de la part des chasseurs et de la D.C.A., il écrasa la R.A.F. dont les avions — souvent à cause d’un mauvais système d’alerte — furent surpris au sol et détruits. A la fin de la journée, la force opérationnelle de la R.A.F. en Malaisie du Nord était ramenée de 110 à 50 avions. Désormais, les Japonais allaient être les maîtres du ciel.
La 5e division japonaise avait reçu l’ordre de marcher vers le sud et d’anéantir, en empruntant des routes différentes, l’une de Songkhla à Alor Star, l’autre de Pattani à Kroh, les forces britanniques en position à Jitra. Jitra se trouve dans la province de Kedah, près de la côte ouest de Malaisie, à la jonction de la route de Kangar avec la route principale. Comme la ville couvre l’aéroport d’Alor Star et plusieurs petits aérodromes au sud, c’était une position clé pour les deux camps. La 11e division indienne la défendait sous le commandement du général Murray-Lyon. Cette formation avait été entraînée pour envahir la Thaïlande dans le cadre du plan « Matador », mais était dès lors réduite à un rôle purement défensif.
On avait commencé à fortifier Jitra avant la guerre, puis la garnison avait poursuivi ce travail, tout en poussant son entraînement offensif. Il avait beaucoup plu, les deux jours précédents, et, le 8 décembre, de nombreuses positions étaient inondées ; pis encore, du matériel important était resté à l’échelon B de la division, en prévision du plan « Matador ». La division avait dû se mettre sur le pied de guerre en toute hâte et avait eu juste le temps,
avant le début de la bataille, de placer quelques barbelés, de poser quelques mines antichars et de dérouler un minimum de câbles téléphoniques.

Participez à la discussion, apportez des corrections ou compléments d'informations

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.